Névrome de Morton : douleurs au niveau d'un pied

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que le Névrome de Morton ?

Également appelé syndrome de Morton ou névrome plantaire, le névrome de Morton se traduit par une souffrance du nerf interdigital plantaire, au niveau du deuxième et troisième espace intermétatarsien. Apparaissant rarement aux deux pieds à la fois, elle se manifeste par une vive douleur semblable à une brûlure lors de la position debout ou de la marche. Touchant essentiellement les adultes, la maladie de Morton présente une nette prédisposition chez les femmes (plus de 3 cas sur 4).

Causes et facteurs de risque

L’origine exacte du névrome de Morton reste mal connue. Plusieurs causes sont cependant souvent évoquées :

  • Compression du nerf de l’avant-pied liée au port de chaussures trop étroites,

  • Épaississement et cicatrisation du tissu autour des nerfs communiquant avec les orteils à la suite d’une irritation, d’une surpression chronique au niveau de l’avant pied

Par ailleurs, il est reconnu que certains facteurs favorisent le développement du névrome plantaire :

  • Position anormale des orteils,

  • Pieds plats,

  • Pieds creux

  • Oignons et orteils en marteau,

  • Port de chaussures trop serrées, mal ajustées ou à talons hauts.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Symptômes

Le névrome de Morton se traduit généralement par une douleur dont le degré et la nature varient en fonction des patients. Si certains l’éprouvent dans les deux moitiés contiguës de deux orteils, d’autres la ressentent comme s’ils avaient un caillou dans leur chaussure ou comme s’ils marchaient sur des lames de rasoir.

Parmi les symptômes les plus courants du syndrome de Morton, l’on retrouve :

  • Crampes des orteils, sensations de brûlure et paresthésie,

  • Difficulté à la marche ou lors des activités sollicitant l’avant pied,

  • Incapacité à porter des souliers étroits ou des talons hauts,

  • Soulagement des douleurs lors du déchaussage.

Traitement

Le névrome de Morton se traite par des antalgiques ou des anti-inflammatoires.

Des injections de corticoïdes peuvent également être envisagées pour soulager la douleur. Lorsque les symptômes persistent après ces traitements, le recours à la chirurgie peut être retenu par chirurgien orthopédique. L’intervention consistant en l’ablation du névrome peut entraîner une perte de sensibilité de la zone innervée par le nerf atteint. Elle n’occasionne cependant aucune séquelle sur la marche ou la vie du patient. Après le traitement, il est recommandé à ce dernier de porter des chaussures plus larges sans talon.

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.