Crises atoniques

Introduction à l’épilepsie

Le terme épilepsie signifie « prendre par surprise ». L’ épilepsie se traduit par un dérèglement brusque et transitoire de l’activité électrique du cerveau. Les crises épileptiques peuvent se produire sans cause évidente, mais peuvent aussi être liées à une affection (infection, traumatisme crânien…). Les neurones reçoivent et transmettent des informations sous forme de décharges électriques ou influx nerveux parcourant les nerfs. Lors d’une crise épileptique, ces influx nerveux augmentent brusquement et de façon totalement désordonnée. Il existe différents types d’épilepsie : partielle et généralisée. Elle est partielle lorsqu’elle est localisée sur une région déterminée du cerveau. Elle est généralisée lorsqu’elle touche la totalité du système nerveux.

La crise atonique

La crise atonique est un type d’ épilepsie généralisée. Elle se manifeste par une perte soudaine du tonus musculaire. La personne touchée est incapable d’ordonner ses muscles. Elle est plus fréquente chez les enfants, mais touche également les adultes. La crise atonique est également connue sous le nom de crise astatique (chute brusque par dérobement des jambes).

La personne subissant une crise atonique perd subitement son tonus musculaire, devient molle et s’effondre par terre. Elle reste consciente ou présente une brève perte de conscience et peur subir des spasmes. Cette crise dure moins de 15 secondes et la personne redevient alerte très rapidement. La crise atonique peut débuter par un ou plusieurs spasmes myocloniques.

Les causes exactes de la crise atonique demeurent inconnues jusqu’à maintenant. On sait toutefois qu’elle se produit avec différents types d’ épilepsie symptomatique, mais rarement avec l’ épilepsie idiopathique. Le traitement consiste en l’administration de médicaments antiépileptiques. En cas très sélectionnés, le suivi d’un régime cétogène, la stimulation du nerf vagal ou une intervention chirurgicale appelée callosotomie peuvent être envisages.

La crise atonique survient brutalement, il est donc difficile d’intervenir à temps pour empêcher la personne de s’effondrer par terre. Si votre enfant fait régulièrement des crises, le port d’un casque peut prévenir certains blessures et traumatismes au niveau de la tête. Aucun soin précis n’est à effectuer après la crise, sauf si la personne présente des blessures. Si les crises se prolongent et que la personne ne reprend pas son état normal, elle doit être emmenée d’urgence à l’hôpital.

Les syndromes épileptiques disparaissent généralement lorsque l’enfant grandit, mais il arrive que les crises durent toute la vie. Dans ce cas, la personne doit prendre des médicaments antiépileptiques tout au long de sa vie.

À savoir que les crises d’ épilepsie sont favorisées par certaines circonstances : mauvais suivi du traitement antiépileptique, consommation excessive d’alcool, manque de sommeil, stress, émotions violentes, lumières clignotantes…