Dissection aortique : clivage de la paroi de l’aorte

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu’est-ce que la dissection aortique ?

La dissection aortique constitue une fissuration entre les feuillets constituant la paroi de l’aorte. Cette pathologie est plus courante chez les hommes.

Mécanismes

L’aorte correspond à un vaisseau en forme de cylindre dont la paroi est formée d’un feuillet interne en contact avec le sang (l’intima), d’un feuillet intermédiaire (la media) et d’un feuillet périphérique.

La déchirure de la paroi interne de l’aorte est observée au niveau le plus proche du cœur. Par conséquent, le sang passe à travers l’intima et pénètre sous pression dans la média. Il se produit alors un clivage en deux feuillets de la paroi aortique. Si celui-ci est de longueur variable, il peut également affecter l’aorte dans toute sa hauteur.

La rupture de la paroi externe de l’aorte est la plus redoutée en raison de la pression exercée, et fait suite à une hémorragie importante. En cas d’hématome, on procède au remplacement par un tissu fibreux résistant. Il s’agit de la dissection aortique chronique.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Les étiologies et les facteurs de risque

Les principales étiologies de la dissection aortique sont notamment l’hypertension artérielle et les maladies du tissu élastique telles que le syndrome de Marfan ou la maladie d’Ehler-Danlos. Dans de rares cas, on rapporte les cardiopathies congénitales, le rétrécissement aortique, la grossesse au 3e trimestre, les efforts violents, les traumatismes thoraciques ou un accident survenu au cours d’une aortographie translombaire.

Les symptômes de la maladie

La dissection aortique se manifeste par :

  • une hypotension artérielle ou un collapsus

  • une paralysie brutale caractérisée par une parésie, une monoplégie ou une paraplégie

  • une dyspnée

  • une douleur thoracique brutale, intense, postérieure ou précordiale, syncopale, pouvant être suivie d’angoisse, de vomissements

  • un souffle diastolique au foyer aortique : souvent entendu au cours d’une auscultation

Le diagnostic

Le premier examen constitue l’échographie transoesophagienne c’est-à-dire à travers l’oesophage. Réalisée en urgence, elle permet d’obtenir des images souvent typiques. D’autre part, l’imagerie par résonance magnétique livre des images remarquables, toutefois réalisées en dehors de l’urgence.

Quant à l’électrocardiogramme, il permet d’écarter les hypothèses d’infarctus du myocarde. Enfin, la radiographie thoracique a pour objectif de montrer un élargissement de l’ombre aortique.

La prise en charge

Selon le type, l’extension et les complications de la dissection aortique, la prise en charge diffère. Le traitement médical vise à lutter contre la douleur à travers les antalgiques majeurs (morphine). Par ailleurs, il permet d’équilibrer la tension artérielle et d’induire une hypotension artérielle en vue de contrer l’extension de la dissection à l’origine de la rupture externe.

À l’échec des traitements médicamenteux, l’intervention est recommandée en milieu spécialisé.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio