Potentiels tardifs (PTV)

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Les potentiels tardifs : de quoi s'agit-il ?

Les potentiels tardifs se traduisent par une série de déflexions, de faible altitude et de fréquence élevée qui apparaît immédiatement après le complexe QRS. Non décelés au cours d’un ECG normal, ceux-ci sont révélés à la suite d’un ECG à haute amplification.

La présence de signaux tardifs sur le tracé démontre l’existence, dans les ventricules, d’une région où la vitesse de conduction électrique diminue. Leur découverte permet de retrouver les maladies favorables à l’apparition de troubles graves du rythme ventriculaire, notamment à la suite d’un infarctus du myocarde, et ainsi de détecter un risque élevé de mort subite. Indolore et sans risque, cet examen ne nécessite aucune hospitalisation.

Dans quels cas rechercher les potentiels tardifs ?

La recherche de potentiels tardifs est plus fréquente dans le dépistage d’une dysplasie/cardiomyopathie inapparente en cas de dysplasie ventriculaire droite arythmogène (DVDA) familiale ou en cas de tachycardie ventriculaire idiopathique. D’autre part, elle peut être pertinente après un infarctus et dans les cardiomyopathies dilatées primitives en raison d’une valeur prédictive négative de mort subite environnant les 90%.

Le test consiste à mesurer l’amplitude et la durée du signal enregistré. Les résultats sont interprétés selon les chiffres recueillis. La découverte de potentiels tardifs affirme la probabilité d’apparition de tachycardie.

Le recours à un traitement informatique particulier de l’ECG est souvent nécessaire pour mettre en évidence des potentiels tardifs très peu évolués.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio