Invagination intestinale aiguë : troubles intestinaux chez le nourrisson

Concilio - Invagination intestinale aiguë : troubles intestinaux chez le nourrisson

Le saviez-vous ?

L’invagination intestinale aiguë intervient dans 65% des cas chez les bébés ayant entre 3 mois et trois ans et touche 2 fois sur 3 les garçons. Elle apparaîtrait le plus souvent sur la période automno-hivernale.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

Présentation

L’invagination intestinale aiguë (IIA) correspond au retournement de l’intestin sur lui-même. Elle se manifeste par la pénétration d’un segment intestinal dans une autre partie située plus bas. En d’autres termes, il s’agit du « télescopage » de l’intestin en lui-même. Par ailleurs, il touche surtout les bébés de 3 mois à 3 ans (2 cas sur 3 sont des garçons). Il existe deux formes d’invagination intestinale aiguë :

  • L’IIA primitive : il s’agit de la forme la plus fréquente. Elle affecte en particulier les garçons de 9 mois
  • L’IIA secondaire : plus rare, elle concerne les enfants de tous âges atteints de pathologies sous-jacentes (purpura rhumatoïde, mucoviscidose, diverticule de Meckel, etc.).

Étiologie

La cause exacte d’invagination intestinale aiguë reste inconnue. Selon certains chercheurs, l’abondance de ganglions lymphoïdes sur le mésentère (repli du péritoine reliant les anses de l’intestin grêle à la paroi postérieure de l’abdomen) serait le point de départ du processus d’invagination.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes et conséquences

L’invagination intestinale aiguë se manifeste par :

L’invagination intestinale aiguë peut aboutir à une occlusion intestinale.

Diagnostic et traitement

L’invagination intestinale aiguë constitue une urgence médico-chirurgicale. Le diagnostic de cette maladie fait souvent intervenir un toucher rectal. Par la suite, une échographie abdominale est réalisée pour mettre en évidence le retournement de l’intestin. Très souvent, un lavement opaque (injection de produits radio-opaques) est nécessaire avant les radiographies pour confirmer le diagnostic et permettre un geste thérapeutique (désinvagination sous pression) sans avoir besoin de recourir à la chirurgie. Cette technique ne présente aucune contre-indication et s’avère des plus efficaces. Dans 90% des cas, elle permet de remettre en place la partie invaginée grâce à la pression d’injection du liquide. Toutefois, il est important de surveiller le patient dans les heures suivant ce traitement au cas où il serait insuffisant. En cas d’échec de celui-ci ou de diagnostic tardif, une intervention chirurgicale s’impose. Cette dernière consiste à réduire le plus rapidement possible l’invagination. Parfois, l’ablation d’une partie du tube digestif est nécessaire. L’invagination intestinale aiguë présente un risque de récidive, mais il est relativement rare.

1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.