Occlusion et sub-occlusion : obstruction intestinale

Concilio - Occlusion et sub-occlusion : obstruction intestinale

Le saviez-vous ?

Les occlusions intestinales représentent 10 à 20% des douleurs abdominales de l’adulte et la deuxième cause d’hospitalisation en chirurgie après l’appendicite.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

Généralités

Une occlusion intestinale est un arrêt complet des émissions des gaz et des matières fécales. Le blocage peut se situer au niveau de l’intestin grêle ou du côlon. Les causes sont nombreuses : une tumeur, une hernie, des adhérences intestinales, une inflammation, une infection, une strangulation d’une partie du tube digestif ou encore une accumulation de matières.

Une sub-occlusion intestinale se traduit par un blocage partiel du passage des gaz et des matières fécales. Elle peut être une des complications de la maladie de Crohn. Elle doit faire l’objet d’un suivi très strict, car pouvant évoluer vers une occlusion intestinale.

Les personnes à risque sont celles qui ont subi une chirurgie à l’abdomen, celles souffrant de la maladie de Crohn et celles affectées par une constipation chronique sévère.

Symptômes

En cas d’occlusion intestinale, les symptômes sont les suivants :

  • Des nausées et des vomissements
  • Une douleur abdominale intense
  • Une distension abdominale
  • Un arrêt de l’émission de gaz et de selles
  • De la fièvre

L’occlusion intestinale nécessite une intervention d’urgence, si ce n’est pas le cas, elle entraîne une altération de la circulation sanguine au niveau de l’intestin, pouvant entraîner des nécroses ou une perforation intestinale.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Un examen clinique dont un toucher rectal aident au diagnostic d’une occlusion intestinale et recherche un fécalome (bouchon dans le rectum), mais des examens supplémentaires sont effectués pour le confirmer.

  • Un scanner abdominal afin de déterminer le type d’obstacle et le localiser.
  • Un prélèvement sanguin pour détecter d’éventuels signes de gravité nécessitant une prise en charge particulière.

Traitement

Le traitement varie en fonction de l’origine de l’occlusion intestinale ainsi que de sa localisation et de sa gravité. La prise en charge peut être chirurgicale, médicale ou un lavement. Une occlusion intestinale non prise en charge peut conduire au décès du patient.

1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.