Acné chez l’adolescent

Concilio - Acné chez l’adolescent

Le saviez-vous ?

Boutons, rougeurs, cloques, démangeaisons ? Les maladies de peau sont diverses et un même symptôme peut avoir plusieurs origines différentes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de dermatologie.

Généralités

Il s’agit d’une affection dermatologique très fréquente à l’adolescence puisqu’elle touche environ 80 % des jeunes âgés entre 11 et 18 ans. Des modifications hormonales, une sensibilité accrue de la glande sécrétant le sébum sont les principales causes de cette affection.

L’apparition des boutons débute souvent avant la puberté. Chez certains individus, ils peuvent être observés dès l’âge de 7 ans. Les boutons se situent généralement sur le front, le nez, le menton et les joues. Dans 95 % des cas, c’est le visage qui est touché. Toutefois, les boutons peuvent aussi apparaître sur la poitrine, le torse, la nuque et le dos. Dans la majorité des cas, l’acné disparaît peu à peu entre 18 et 20 ans. Chez certains individus, l’acné peut persister voire même apparaitre à l’âge adulte.

Fille et garçon : inégalité face à l’acné

Chez les filles, les boutons apparaissent en général assez tôt. L’acné est cependant plus sévère et dure plus longtemps chez les garçons à cause de la testostérone. En effet, cette hormone à l’origine de l’apparition des boutons est sécrétée en plus grande quantité.

Chez les filles, le phénomène est plus intense lors de la seconde moitié du cycle menstruel. Les règles sont précédées d’un pic hormonal, déclenchant une augmentation de la sécrétion de sébum, occasionnant des boutons (points blancs, points noirs). Ces derniers disparaissent en quelques jours et réapparaissent au cycle suivant.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Différents types d’acné chez l’adolescent

Il existe différents types d’acné :

  • L’acné rétentionnelle : se caractérise par la production de comédons.

  • L’acné inflammatoire : se traduit par de gros boutons rouges et douloureux pouvant laisser des cicatrices.

  • L’acné mixte : associe les comédons et les boutons rouges douloureux. C’est le cas le plus fréquent chez les adolescents.

  • L’acné conglobata : associe de gros nodules ainsi que des kystes.

  • L’acné fulminans : forme très rare où les boutons apparaissent rapidement, sont volumineux, enflammés, ulcéreux et douloureux. Le patient présente également une forte fièvre ainsi que des douleurs au niveau des articulations et des muscles. Les boutons laissent des cicatrices très marquées.

Traitement de l’acné

Le traitement de l’acné varie selon le type de lésions chez le jeune patient, sa tolérance aux médicaments ainsi que son mode de vie.

Un traitement local est d’abord prescrit pour améliorer l’hygiène quotidienne et favoriser une hydratation adaptée à son type de peau.

Des médicaments sous forme de crème peuvent compléter ce traitement : acides de fruits ou dérivés de la vitamine A pour l’acné rétentionnelle, antibiotiques ou peroxyde de benzoyle pour l’acné inflammatoire.

Si ce traitement est insuffisant, le médecin peut prescrire des traitements oraux : antibiotique , isotrétinoine. Comme ce type de traitement présente certains effets secondaires, le patient fait l’objet d’une surveillance biologique régulière. Les filles en âge de procréer doivent suivre une contraception.

542 dermatologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.