Cancers de la peau : tumeurs malignes cutanées

Concilio - Cancers de la peau : tumeurs malignes cutanées

Le saviez-vous ?

Boutons, rougeurs, cloques, démangeaisons ? Les maladies de peau sont diverses et un même symptôme peut avoir plusieurs origines différentes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de dermatologie.

Généralités

En France, plus de 60 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont détectés par an. Ils surviennent généralement chez les personnes de plus de 50 ans. On distingue deux grands types de cancer de la peau : les mélanomes et les carcinomes.

Le carcinome est le cancer le plus répandu au monde. Il est difficile d’en évaluer leur fréquence exacte car ils ne sont pas recensés par les dermatologues du fait de leur banalité. Il apparait plutôt chez le Caucasien fortement exposé au soleil.

Le mélanome est plus rare avec 11 200 nouveaux cas par an, mais il est responsable de plus de 75 % des décès par cancer de la peau.

Les facteurs de risque

La principale cause du cancer de la peau est l’exposition intense au soleil. D’autres facteurs sont également connus :

  • Les expositions aux UV artificiels et à certaines radiations (radiothérapie) ;

  • Les antécédents familiaux ;

  • Certaines maladies génétiques ;

  • Le phototype : les sujets blonds aux yeux bleus ont plus de risque de développer un cancer de la peau ;

  • L’importante exposition au soleil avant l’âge de 15 ans ;

  • Le nombre de grains de beauté : plus de 50 grains de beauté sur le corps ;

  • Les coups de soleil durant l’enfance.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les deux grands types de cancer de la peau

  • Les carcinomes

Les carcinomes sont les cancers de la peau les plus fréquents et leur fréquence augmente. Ils touchent généralement les hommes de plus de 50 ans. Ils sont le plus souvent localisés sur les zones exposées au soleil (le visage, les épaules, le cou, les jambes, les avant-bras). Il en existe deux grands types : le carcinome baso cellulaire qui est le moins grave et le carcinome épidermoïde qui lui, peut métastaser. Dans la grande majorité des cas, leur traitement permet d’obtenir la guérison du patient . Un suivi dermatologique est indispensable par la suite. Certaines plaques blanches, rouges ou crouteuses peuvent être des signes précurseurs de carcinome nécessitant une consultation chez un spécialiste.

  • Les mélanomes

Ils sont plus rares que les carcinomes, mais sont plus graves et possèdent un haut potentiel métastatique. Ils peuvent conduire au décès du patient. Les lésions peuvent se localiser sur tout le corps, mais elles surviennent le plus souvent sur le tronc et sur les jambes. Les mélanomes se manifestent par une petite tache rosée, marron ou noire ou une modification d’un grain de beauté.

Certains signes doivent alerter et faire l’objet d’une consultation rapide chez un dermatologue : une modification de la couleur d’un grain de beauté, de sa taille, de sa forme ou la survenue d’un saignement ou de douleur.

542 dermatologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.