Syndrome cardinal : SPUPD, amaigrissement, polyphagie

Concilio - Syndrome cardinal : SPUPD, amaigrissement, polyphagie

Le saviez-vous ?

Le diabète peut provoquer de multiples complications telle que la cécité, un AVC, une insuffisance rénale et même une amputation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

Le syndrome cardinal est une association de plusieurs symptômes rencontrés chez les patients présentant un diabète de type 1 en situation d’insulino-requérence et lorsque la glycémie dépasse 3g/l.

Physiopathologie

Lorsqu’une personne est en bonne santé, son taux de glucose sanguin augmente après chaque repas. Un message chimique, une sorte de signal, est alors envoyé dans l’hypothalamus. Cette zone cérébrale est normalement la partie habilitée à reconnaître la satiété. Le cerveau comprend alors que l’organisme ne ressent plus la sensation de faim et qui est rassasié en l’occurrence.

Au cours de ce processus, le taux d’insuline, soit d’hormones relâchées par le pancréas régule le niveau de sucre sanguin. Le glucose est alors absorbé dans les tissus cellulaires pour leur fournir de l’énergie et contribuer au bon fonctionnement des multiples composants de l’organisme.

Chez les diabétiques de type 1, une carence de l’insuline est observée. Malgré une hyperglycémie récurrente, soit un taux de glucose particulièrement élevé dans le sang, le signal de satiété n’arrive pas jusqu’au cerveau et la faim perdure, aboutissant à une polyphagie.

En l’absence d’insuline, le patient diabétique n’arrive pas à métaboliser les glucides. Les cellules métabolisent donc les réserves lipidiques et protéiques, aboutissant à un amaigrissement paradoxal, malgré l’augmentation des apports caloriques oraux. Le métabolisme des lipides induit une augmentation du taux de cétone dans le sang et dans les urines. Cette augmentation du taux de cétone se traduit par une acido-cétose.

Le diabète de type 1 induit également un dérèglement du centre hypothalamique de la soif aboutissant à une polydipsie (augmentation des liquides absorbés) et une polyurie (augmentation du volume des urines).

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.