L’abcès hépatique ou abcès du foie

Concilio - L’abcès hépatique ou abcès du foie

Le saviez-vous ?

Dans la population générale 19,9% des personnes sont atteintes de maladies digestives chroniques. Cela correspond à plus de 2 millions de patients par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

L’abcès hépatique amibien est causé par des amibes, des parasites ou des organismes libres traversant le côlon et colonisant le foie.

Les abcès du foie provoqués par d’autres germes (les streptocoques, les staphylocoques, l’Escherichia coli ou les anaérobies par exemple) sont appelés abcès non amibiens ou abcès à pyogènes du foie. Ces microbes parviennent au foie :

  • par le biais des canaux biliaires en cas d’angiocholite, stase biliaire, calcul ou cancer de la vésicule biliaire
  • en utilisant la veine porte : les germes proviennent d’un abcès situé à l’intérieur de l’abdomen (suite à une appendicite, une diverticulite, une pyléphlébite, une infection du pancréas ou de la rate)
  • par l’intermédiaire de l’artère hépatique (contamination due à une septicémie ou une endocardite)
  • suite à une cirrhose hépatique, un kyste bénin ou malin, un traumatisme de l’abdomen ou une ponction hépatique

Rares sont les cas où la cause d’un abcès non amibien du foie est inconnue.

Symptômes

En général, les symptômes des abcès à pyogènes du foie ne sont pas alarmants pour la personne atteinte :

  • des maux de tête
  • la faiblesse et la fatigue
  • la transpiration
  • le frisson
  • une augmentation de la température corporelle (fièvre)

Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, à ces signes va s’ajouter une douleur constante et pulsatile de l’hypochondre droit (en haut à droite de l’abdomen) qui doit évoquer le diagnostic.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Plusieurs méthodes permettent de diagnostiquer les abcès du foie :

  • l’analyse biochimique et bactériologique du sang
  • une imagerie mettant en évidence les abcès contenant du pus (l’échographie, le scanner ou l’IRM)
  • la biopsie à l’aiguille des tissus endommagés pour retrouver le germe responsable de l’abcès

Le diagnostic n’est certain que si les examens médicaux révèlent une collection nouvelle du foie accompagnée de douleurs, de fièvre et éventuellement un obstacle sur les voies biliaires. On remarque parfois une surélévation du diaphragme droit.

Les examens de laboratoire mettent en évidence une augmentation :

  • du nombre de globules blancs
  • de la CRP
  • éventuellement des enzymes hépatiques

Traitement et prévention

Eu égard à l’âge du patient et à sa tolérance aux médicaments, à l’ampleur et à la gravité des lésions, une approche individuelle est nécessaire. Le traitement est médical, ou chirurgical dans les cas les plus graves.

Le traitement non chirurgical des abcès hépatiques non amibiens est basé sur l’association de médicaments antibactériens :

  • Céphalosporine de troisième génération associé à du métronidazole
  • Ampicilline associé à de l’acide clavulanique
  • Piperacilline associé à du tazobactam
  • Dans les cas graves, on associe à un des 3 précédents antibiotiques un aminoside

En cas d’abcès amibiens, le traitement repose sur le Métronidazole à 1,5 g/jour durant 15 jours.

En cas d’abcès de plus de 3-4cm, le traitement chirurgical des abcès du foie consiste en une ponction échoguidée ou un drainage de la cavité. L’opération se termine par l’administration de solutions antibactériennes comme ci-dessus.

La prévention, qui ne concerne que l’abcès amibien, repose essentiellement sur l’amélioration de l’hygiène :

  • le lavage des mains après chaque selle et avant chaque repas
  • le lavage des fruits et légumes
  • l’amélioration de la qualité de l’eau

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.