Diverticule œsophagien

Concilio - Diverticule œsophagien

Le saviez-vous ?

Les maladies de l’appareil digestif concerne une personne sur cinq en France, et représentent le premier motif d’hospitalisation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Présentation

Par définition, un diverticule de l’œsophage est une sorte de poche apparaissant au niveau de la paroi du conduit. Des aliments peuvent notamment stagner dans cette poche. Il en existe deux types : les diverticules par pulsion et les diverticules par traction. Ils se distinguent essentiellement par leur mode de formation. Les diverticules par tractions sont notamment définis par leur petite taille. Ils se développent le plus souvent au milieu de l’œsophage.

La catégorie des diverticules par pulsion inclut entre autres les diverticules épiphréniques et les diverticules de Zencker. Ces derniers sont situés assez haut l’œsophage au niveau de la jonction avec le pharynx. Pour leur part, les diverticules épiphréniques se trouvent au tiers inférieur du conduit.

Causes et symptômes

Les diverticules par pulsions se forment à cause de l’hyperpression à la déglutition engendrée par la présence d’un obstacle situé en aval. Cette obstruction peut provenir d’une achalasie, d’une hernie hiatale, d’une maladie des spasmes étagés de l’œsophage ou d’un trouble altérant le fonctionnement du muscle cricopharyngien.

Au début, les diverticules de Zencker donnent l’impression d’avoir un corps étranger coincé au niveau du pharynx. Avec le temps, le sujet souffre de dysphagie, de régurgitations alimentaires à distance des repas, d’une hypersalivation et d’une fétidité de l’haleine. Les problèmes de déglutition incitent parfois à une restriction alimentaire volontaire entrainant une perte de poids significative. Ces anomalies peuvent également provoquer des complications broncho-pulmonaires. En revanche, les diverticules par épiphréniques sont asymptomatiques.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Examens complémentaires

Le diagnostic des diverticules de Zencker peut être établi après un transit oesogastroduodénal (TOGD). L’examen donne les moyens de détecter la poche diverticulaire par visualisation. En raison des risques de perforation, il est préférable d’être très prudent lors d’une fibroscopie œsophagienne pour ne pas perforer le diverticule. L’opération peut s’avérer dangereuse sauf en cas de diagnostic précoce de diverticules épiphréniques. En effet, cet examen permet de diagnostiquer facilement ce type de diverticule sans aucun risque pour le patient.

Traitements

Les diverticules de Zenker font habituellement l’objet d’un traitement chirurgical en cas de gêne importante du patient. Aucun traitement médical n’est efficace. En effet, le traitement endoscopique de ce type d’anomalie ne fait pas encore l’unanimité dans le milieu. Il est conseillé d’opter pour la chirurgie dès les débuts de la dysphagie. L’opération consiste à réaliser une incision sur le muscle cricopharyngien et à enlever le ou les diverticules présents sur la paroi de l’œsophage. Cette diverticulectomie nécessite de pratiquer une cervicotomie (incision au niveau du cou).

Asymptomatiques, les diverticules par tractions et les diverticules épiphréniques ne nécessitent pas de traitement. Toutefois, il est nécessaire d’identifier et de traiter les éventuelles affections à l’origine de la formation de l’anomalie.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.