Fécalome : un trouble du tube digestif

Concilio - Fécalome : un trouble du tube digestif

Le saviez-vous ?

Les maladies de l’appareil digestif concerne une personne sur cinq en France, et représentent le premier motif d’hospitalisation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

Le fécalome correspond à la concentration anormale de selles très dures dans la partie terminale de l’intestin. Fortement déshydratées, celles-ci forment une un morceau de selle très dur et extrêmement difficiles à évacuer. Ce trouble survient le plus souvent chez les personnes dont le transit intestinal est ralenti, notamment chez les sujets alités de façon prolongée ainsi que les individus âgés.

Causes

Le fécalome est la conséquence d’une constipation chronique. Selon les individus, la fréquence des selles varie entre trois fois par jour et trois fois par semaine. Il y a constipation lorsqu’un sujet présente deux ou trois des signes suivants :

  • Effort de défécation
  • Selles dures
  • Sensation d’exonération incomplète
  • Moins de deux selles par semaine.

Plusieurs facteurs favorisent la survenue de ce trouble :

  • L’immobilisation, surtout l’inaction des muscles abdominaux
  • La carence d’apport en fibres
  • La prise de médicaments tels que les anticholinergiques, les morphiniques, les inhibiteurs calciques, les antidépresseurs, etc.
  • Le changement de mode de vie.

Dans 30 % des cas, la constipation implique une impaction fécale (assèchement et blocage des selles). Le fécalome en est la forme la plus sévère.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes et complications

Le fécalome peut se manifester par de multiples symptômes :

  • Douleurs abdominales
  • Fausses diarrhées
  • Occlusion intestinale
  • Rétention ou incontinence urinaire
  • Incontinence des sphincters
  • Anorexie
  • Nausées et/ou vomissements
  • Agitation et/ou confusion
  • Thromboses veineuses pelviennes.

Parfois, le fécalome peut remonter beaucoup plus haut dans le côlon. Il en résulte de graves complications :

  • Péritonite par perforation rectale
  • Infarctus du côlon par compression artérielle
  • Décompensation respiratoire par distension abdominale

Diagnostic et traitement

Le diagnostic du fécalome repose sur le toucher rectal (pénétration d’un doigt à l’intérieur du rectum). L’examen clinique comporte aussi une radiographie abdominale sans préparation (ASP). Dans la plupart des cas, le traitement est médical. Celui-ci consiste à faire ramollir les matières fécales en utilisant :

  • Du citrate de sodium et du sorbitol sous forme de micro-lavement dans le rectum
  • De la gomme de sterculia et du saccharose.

Lorsque le fécalome est associé à une altération de l’état général du patient, une intervention chirurgicale s’impose. Par ailleurs, il existe de nombreux moyens pour prévenir ce trouble, notamment :

  • Une alimentation riche en fibres (fruits, légumes verts, pruneaux, céréales, etc.)
  • Boire l’eau riche en magnesium (Hepar)
  • L’activité physique
  • Les traitements laxatifs

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.