Conisation: technique chirurgicale en cas de lésions précancéreuses du col de l’utérus

Concilio - Conisation: technique chirurgicale en cas de lésions précancéreuses du col de l’utérus

Le saviez-vous ?

Plus de 20% des françaises âgées de 16 à 60 ans n’ont pas profité d’un suivi gynécologique depuis au moins deux ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie et obstétrique.

Présentation

La conisation est un acte chirurgical consistant à réséquer une partie du col de l’utérus par voie vaginale pour effectuer des analyses plus poussées sur les tissus anormaux. Le fragment prélevé se présente sous la forme d’un cône, d’où le nom de la technique. Cette intervention est réalisée en cas de découverte de lésions précancéreuses au niveau du col de l’utérus, aussi appelées dysplasies.

Chaque année, 25 000 conisations sont réalisées en France. Il s’agit le plus souvent de lésions de haut grade observées chez des femmes dont l’âge moyen est passé sous la barre des 30 ans.

Indications

La conisation doit être réalisée en dehors de la période des règles pour avoir une visibilité optimale au colposcope. Il est préférable de pratiquer cet acte chirurgical quelques jours après la fin des règles de la patiente. L’intervention est notamment indiquée après :

  • la découverte par frottis cervicovaginal et par biopsie colposcopique (effectuée sous colposcopie) d’un cancer micro-invasif du col de l’utérus ou d’une dysplasie de haut grade ou de grade intermédiaire (lésion précancéreuse) ;
  • la détection par frottis cervicovaginal d’une dysplasie du col de l’utérus, mais la biopsie colposcopique s’avère irréalisable (par exemple : lorsque la zone de jonction pavimento-cylindrique ne peut être visualisée). La conisation permet ainsi d’établir le diagnostic.

Non traitées, ces lésions risquent de se développer davantage et d’évoluer vers un cancer du col utérin. Si les lésions sont découvertes assez tôt, la conisation représente une méthode thérapeutique efficace (à travers l’ablation des tissus précancéreux) pour éviter l’évolution de ces anomalies vers un cancer du col de l’utérus.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Mesures pré - et post-opératoires

Une conisation peut être réalisée selon différentes techniques. Le choix de la méthode à utiliser dépend de l’expérience du chirurgien et de l’étendue des lésions. Parmi les techniques les plus courantes, on peut notamment citer la conisation au bistouri froid (méthode classique au bistouri « normal »), à l’anse diathermique (au bistouri électrique) et au laser. L’intervention est réalisée par les voies naturelles après la pose d’un spéculum. De cette manière, la patiente n’aura pas de cicatrice externe visible après l’intervention.

L’opération est en général pratiquée sous anesthésie locorégionale (sous rachianesthésie ou sous péridurale) et parfois sous anesthésie générale. La conisation s’effectue le plus souvent en ambulatoire. Dans la pratique, la patiente rentre à jeun le matin et peut repartir accompagnée quelques heures après sa sortie du bloc. La principale complication est la survenue d’un saignement tout de suite après l’intervention (rare) ou aux alentours du 10ème jour, secondaire à la chute d’escarre (saignement lorsque la croute tombe). Il est alors nécessaire de reconsulter en urgence.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.