Cancer du col de l’utérus : tumeur au niveau du col

Concilio - Cancer du col de l’utérus : tumeur au niveau du col

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Qu’est-ce que le cancer du col de l’utérus ?

Le col de l’utérus est la partie qui fait la jonction entre le vagin et la partie inférieure de l’utérus. En France, le cancer du col de l’utérus est le 12e cancer le plus fréquent chez la femme. Cependant, son incidence a nettement baissé grâce au test de Pap (ou frottis cervico-vaginal) qui permet de déceler à temps les modifications des cellules au niveau du col utérin. Un dépistage régulier permet de détecter les cellules précancéreuses et de les traiter afin qu’elles n’évoluent pas en cancer.

Quelles sont les causes du cancer du col de l’utérus ?

La première cause connue du cancer du col de l’utérus est l’infection persistante par des virus appelés papillomavirus humains (virus du papillome humain). L’infection par un virus du papillome humain est très fréquente, mais dans environ 1 % des cas, le virus persiste et peut provoquer des lésions précancéreuses pouvant évoluer vers un cancer.

Le cancer du col de l’utérus est aussi lié à une vie sexuelle précoce (avant 17 ans) ainsi qu’au fait d’avoir de nombreux partenaires sexuels. Les autres causes du cancer du col de l’utérus sont : le tabagisme, l’affaiblissement du système immunitaire, le DES ou Diéthylstilbestrol (une forme d’œstrogène prescrite aux femmes enceintes entre 1940 et 1971) et l’âge.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Quels sont les symptômes du cancer du col de l’utérus ?

Les signes du cancer du col de l’utérus ne sont pas faciles à déceler, notamment au cours des phases initiales. Par ailleurs, les symptômes peuvent se confondre avec les manifestations d’autres maladies. Il est donc important de consulter dès l’apparition des signes suivants :

  • Douleurs lors des rapports sexuels
  • Saignements après les rapports sexuels
  • Saignements en dehors des règles
  • Menstruations anormalement abondantes
  • Écoulement vaginal anormal
  • Pertes blanches anormales

Les symptômes au stade avancé sont :

  • Douleur pelvienne ou dorsale
  • Perte de poids
  • Perte d’appétit
  • Présence de sang dans les selles
  • Constipation et essoufflement

Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?

Le cancer du col de l’utérus est détecté par le test de Pap. Le médecin peut également procéder à un test de dépistage du VPH pour détecter le cancer du col de l’utérus. D’autres examens sont aussi effectués pour confirmer le diagnostic. Dans le cas d’un cancer du col de l’utérus, diverses options thérapeutiques sont indiquées : la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. La cryochirurgie consiste à geler les cellules anormales avec de l’azote liquide afin de les détruire.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.