Le frottis cervico-utérin : L’examen cytologique cervico-utérin

Concilio - Le frottis cervico-utérin : L’examen cytologique cervico-utérin

Le saviez-vous ?

Chaque année en France, 31 000 lésions précancéreuses ou cancéreuses sont dépistées sur 235 000 frottis anormaux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie.

Généralités

Après le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus est le second sur la liste des cancers les plus fréquemment rencontrés en gynéco-obstétrique. Le cancer du col est dû à un virus : le Human Papilloma Virus ou HPV. Une très faible partie des femmes ayant contracté le HPV développeront plus tard un cancer du col utérin. Le frottis cervico-utérin (FCV) tient par conséquent une place toute particulière dans le dépistage précoce de ce type de cancer.

Définition

Le frottis cervico-vaginal est principalement un outil de dépistage du cancer du col de l’utérus. Accessoirement, il apporte des précisions sur l’état hormonal ou les infections locales. Il consiste à prélever des cellules au niveau du col cervical, puis à les analyser au laboratoire d’anatomie-pathologie pour en connaître l’aspect cytologique.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Technique et contre-indications

Le FCV se fait pendant un examen gynécologique avec un spéculum et avant le toucher vaginal. Les prélèvements seront étagés en prélevant au niveau de l’exocol qui est la portion externe du col et de l’endocol qui fait partie du segment interne. Le frottis est généralement indolore, et les prélèvements une fois obtenus seront envoyés pour des analyses histologiques et/ou anatomopathologiques. Le FCV ne pourra être effectué qu’en dehors des règles, des manifestations infectieuses gynécologiques et à distance du coït et de la toilette vaginale au risque de fausser les résultats.

Indications

Le FCU doit être proposé à toutes les femmes de 25 à 65 ans. La fréquence, selon la Haute Autorité de Santé, est actuellement de 1 FCU tous les 3 ans, dans le cas où chaque résultat revient normal ; les deux premiers étant à effectuer à intervalle de 1 an. Notons que les femmes n’ayant pas développé d’immunité contre le HPV sont plus à risque de présenter un cancer du col plus tard.

Résultats attendus

Le FCV rendra compte après analyse cytologique de la présence ou de l’absence des signes de dysplasie cellulaire (anomalie cellulaire responsable du développement du cancer). Si des anomalies sont retrouvées, elles seront classées selon la classification Bethesda, il faudra probablement réaliser une colposcopie pour recherche des lésions précancéreuses du col utérin.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.