Maladie de Ménière : un trouble chronique de l'oreille interne

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la maladie de Ménière ?

La maladie de Ménière est une affection imprévisible et débilitante de l’oreille interne se traduisant par des vertiges, des bourdonnements d’oreilles et une baisse de l’audition. Une seule oreille est généralement atteinte lors des crises. Celles-ci peuvent durer quelques secondes à quelques jours, de façon isolée ou répétée. Selon les études et les pays, la prévalence de cette maladie est de 600 à 1 sur 10 000. La maladie de Ménière touche aussi bien les hommes que les femmes âgés de 20 à 50 ans. Elle reste toutefois rare chez les enfants et les adolescents.

Manifestations

La maladie de Ménière se manifeste par de nombreux symptômes comme :

  • Une sensation de pression dans l’oreille

  • Une perte d’audition

  • Des bourdonnements d’oreille ou acouphènes

  • Des étourdissements ou vertiges associés à des nausées et vomissements entraînant une perte d’équilibre

Lors de sa découverte, le médecin français Prosper Ménière n’a pu avancer aucune étiologie secondaire à cette affection de l’oreille. Selon ses recherches, celle-ci serait liée à un excès de fluide, l’endolymphe, dans les canaux de l’audition et à l’équilibre de l’oreille interne. Cet état fait suite à un gonflement de l’oreille interne déformant ainsi les récepteurs qui envoient les informations au cerveau.

Si la cause de l’augmentation de pression dans l’oreille reste inconnue, des hypothèses sont toutefois émises comme :

  • Le dérèglement du système immunitaire ou mécanisme auto-immunitaire

  • Une allergie ou une intolérance alimentaire

  • La réaction à une blessure à la tête ou à des infections

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Prise en charge de la maladie de Ménière

La prise en charge de la maladie de Ménière se fait par un traitement symptomatique, mais également par un traitement de fond. Lors des crises, le médecin recommande généralement le repos et le calme. Les angoisses sont allégées avec des anxiolytiques.

Quant au traitement de fond, le spécialiste recourt à une thérapie psychologique associée à un traitement contre la douleur. Au cours de la prise en charge, le patient doit adopter certaines habitudes saines notamment :

  • Un régime pauvre en sel

  • Une diminution de la consommation de caféine, d’alcool et de chocolat

  • Une vie calme et sereine

À l’échec des traitements médicamenteux, une rééducation vestibulaire se révèle nécessaire. Cette technique permet de renforcer certains mécanismes pour pallier les déséquilibres ressentis par les personnes atteintes.

Face à l’inefficacité des techniques antérieures, le médecin procède à un traitement pressionnel. Cela consiste à implanter un drain, tube traversant le tympan, en vue d’alléger la fréquence et l’intensité des crises. Cette opération se fait sous anesthésie locale ou générale suivant le cas.

Le traitement de la maladie de Ménière donne rarement lieu à une opération chirurgicale sauf sous ses formes sévères.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.