Vertiges : les troubles de l’équilibre

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Définition

Le vertige se définit comme une sensation de mouvement de l’environnement. Pour le sujet atteint, ce dysfonctionnement donne l’illusion que son champ de vision se met à bouger. Ce trouble de l’équilibre s’apparente également à une sensation de chute dans un trou ou à un balancement. Selon les cas, le vertige se manifeste par des crises, répétées ou isolées, associées à des nausées ou des troubles de la marche, des sueurs, des acouphènes, des maux de tête et une perte d’audition. Sa durée est de quelques secondes, voire plusieurs heures en fonction de son intensité.

Causes du vertige

Le vertige peut être le symptôme de nombreuses maladies. Selon les causes diagnostiquées, il existe différents types de vertiges :

  • La maladie de Ménière
    Cette maladie est secondaire à une augmentation inexpliquée de la pression dans le labyrinthe. Elle entraîne des crises de vertiges intenses pouvant aller d’une vingtaine de minutes à quelques heures. Ces attaques sont associées à des nausées et des vomissements majeurs ainsi qu’une perte d’acuité auditive.

  • La névrite vestibulaire
    D’origine virale, la névrite vestibulaire est une atteinte inflammatoire du nerf vestibulaire. Elle se manifeste par une seule et grande crise de vertige. Si l’attaque peut durer plusieurs jours, elle régresse néanmoins progressivement au bout d’un certain temps.

  • Les vertiges positionnels paroxystiques bénins ou VPPB

Ces crises de vertiges sont engendrées par un dépôt d’otolithes dans l’un des canaux semi-circulaires. Ceci entrave la bonne perception du mouvement. Brefs, mais violents, les VPPB sont observés lors d’un changement de position comme le fait de tourner la tête rapidement, de se lever ou de se coucher.

Les médecins parlent également de causes plus rares telles que :

  • La sclérose en plaques

  • L’accident vasculaire cérébral (AVC)

  • La tumeur

  • La prise de médicaments toxiques pour l’oreille

  • Le traumatisme crânien atteignant la zone située à l’arrière de l’oreille

  • Les infections ORL

  • Les vertiges peuvent être d’origine psychologique, liés au mouvement ressenti en hauteur par exemple.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Prise en charge

Le traitement des vertiges dépendra de leur nature. Pour remédier à un vertige paroxystique positionnel bénin, le médecin procède à une manipulation des otolithes en vue de les remettre en place ou au contraire de les disperser. Dans le cas d’une névrite vestibulaire, il prescrira des médicaments comme les antihistaminiques calmants, les antiémétiques contre les nausées et vomissements ainsi que des médicaments apaisants. En fonction de l’évolution de l’état de santé du patient, l’intervention d’un kinésithérapeute est souvent nécessaire. Des approches complémentaires se révèlent parfois utiles comme l’ostéopathie ou l’homéopathie. Dans de rares cas, le traitement des vertiges recourt à une chirurgie.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.