Traumatismes crâniens et autres atteintes cérébrales

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce qu'un traumatisme crânien ?

Le traumatisme crânien se définit par un choc plus ou moins violent heurtant la tête. On parle de traumatisme crânien fermé lorsque l’impact n’entraîne pas une fracture. Aussi appelée commotion cérébrale, cette atteinte correspond à un ébranlement du cerveau engendrant un dysfonctionnement des cellules cérébrales. Selon l’intensité de l’impact, le traumatisme crânien peut entraver le fonctionnement des neurones et de leurs prolongements, de façon temporaire ou définitive.

Quels sont les différents traumatismes crâniens ?

Les cas les plus courants de traumatismes crâniens sont :

  • La commotion cérébrale
    La commotion cérébrale correspond à un étirement ou un déplacement de la matière nerveuse à l’intérieur de la boîte crânienne. Elle conduit à une perte de connaissance ou de mémoire provoquant l’altération transitoire et réversible de l’état mental du sujet.

  • Les contusions cérébrales
    Les contusions cérébrales se traduisent par des saignements dans certaines parties du cerveau. Ceux-ci sont souvent associés à des hématomes.

  • Les hématomes
    Les hématomes sont des collections de sang formées à l’intérieur ou autour du cerveau. Selon leurs types, ils peuvent entraîner un coma, voire un décès.

  • Les lésions axonales diffuses
    Ces lésions sont dues à des forces de cisaillement provoquant la rupture des fibres nerveuses.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Etiologie du traumatisme crânien

Les traumatismes crâniens résultent, dans la majorité des cas, d’un accident de voiture/moto ou d’une chute. Dans de rares cas, ils sont occasionnés lors d’exercices sportifs ou de tâches domestiques. La violence physique constitue également une cause potentielle de traumatisme cranio-cérébral.

Signes et symptômes

Selon l’importance des lésions, le traumatisme crânien peut être à l’origine de nombreuses pathologies. L’on distingue des séquelles physiques comme les troubles de la motricité, de coordination ou de déglutition ; sensorielles telles que les troubles auditifs ou visuels ; cognitives à l’instar des troubles de la mémoire, de la lenteur mentale ou des troubles de concentration et des séquelles psychologiques. D’autres signes peuvent surgir à la suite d’un traumatisme crânien :

  • Des troubles de l’équilibre

  • Une anxiété

  • Une dépression

  • Des insomnies

  • Une instabilité nerveuse associée à une fatigue, des maux de tête, des vertiges ou des difficultés de concentration

Prise en charge

La prise en charge d’un traumatisme crânien est fonction des circonstances du traumatisme crânien. Le traitement passe obligatoirement par un scanner cérébral afin de déceler l’existence ou non de fractures du crâne, d’hémorragies ou d’hématomes. En cas d’hémorragie, la neurochirurgie d’urgence permet d’évacuer le sang inondant la boîte crânienne. Si le diagnostic ne révèle aucune lésion, le sujet, une fois sorti de sa brève perte de connaissance, est autorisé à retrouver son domicile.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.