Leucémie aiguë lymphoblastique

Concilio - Leucémie aiguë lymphoblastique

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Généralités

La leucémie aiguë lymphoblastique se caractérise par la prolifération de cellules immatures appelées blastes lymphoïdes au niveau de la moelle osseuse. La leucémie aiguë lymphoblastique ou LAL peut survenir à tout âge mais le plus souvent chez les enfants, notamment entre 2 et 7 ans (80%).

Les cellules leucémiques vont se développer rapidement et envahir la moelle osseuse. Cette prolifération va empêcher la production des cellules sanguines normales. Les raisons exactes qui provoquent la leucémie aiguë lymphoblastique ne sont pas connues, mais certains facteurs de risque ont été identifiés : une radiothérapie antérieure, une chimiothérapie antérieure, une exposition au benzène et l’obésité.

Les symptômes

Les signes les plus fréquents sont :

  • Une augmentation du volume de la rate, des ganglions et du foie.
  • Une anémie entraînant une grande fatigue, une pâleur, des palpitations et un essoufflement.
  • Une thrombopénie (diminution du nombre de plaquettes) entraînant des saignements au niveau des muqueuses et des ecchymoses au niveau de la peau.
  • Une neutropénie favorisant les infections, notamment pulmonaires.
  • Des douleurs osseuses.
  • Des signes neurologiques par atteinte méningée.
  • Des douleurs testiculaires.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la leucémie aiguë lymphoblastique repose essentiellement sur la numération formule sanguine. Un myélogramme est aussi effectué pour analyser les lymphoblastes anormaux. Le traitement dépend des résultats obtenus à partir de ces différents examens.

Le traitement principal de la leucémie aiguë lymphoblastique est la chimiothérapie. Il varie en fonction de l’âge du patient, de son état général et des anomalies détectées lors des examens. Le traitement comporte plusieurs phases :

  • La chimiothérapie d’induction
  • La chimiothérapie de consolidation
  • La chimiothérapie d’entretien
  • La greffe de moelle osseuse selon les cas

Des traitements de soutien sont aussi proposés aux patients afin de les aider à mieux vivre leur maladie et à les soulager au maximum. La fatigue causée par la baisse du nombre de globules rouges peut être soulagée par des suppléments nutritionnels, une transfusion sanguine ou la prise de suppléments en fer.

Les effets indésirables du traitement d’induction

L’objectif principal du traitement d’induction est la rémission complète, c’est-à-dire la disparition des manifestations de la maladie. Phase critique du traitement, elle nécessite un mois d’hospitalisation. Ce traitement comporte toutefois plusieurs effets indésirables : une perte temporaire des cheveux, des nausées, des réactions allergiques, des troubles de la sensibilité au niveau des doigts et des pieds, des troubles du transit intestinal… Leur intensité varie d’un patient à l’autre.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.