Hémopathies : cancers des tissus hématopoïétiques

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Les hémopathies regroupent les cancers des cellules sanguines. Les syndromes myélodysplasiques, les leucémies et les lymphomes font partie de cet ensemble. En France, ce type de cancer affecte environ 35000 personnes chaque année.

L’hémopathie maligne représente près de 10% des cas de cancer diagnostiqués chaque année. Chez l’adulte, la leucémie lymphoïde chronique est la plus fréquente avec 3200 nouveaux cas diagnostiqués par an en France. Elle survient généralement chez les plus de 50 ans, deux plus chez les hommes.

Les signes de l’hémopathie

Les signes varient en fonction du type de l’hémopathie. Les principales hémopathies affectant les sujets âgés sont les lymphomes non Hodgkiniens, le myélome multiple, les leucémies lymphoïdes chroniques et la maladie de Hodgkin. Les symptômes communs des hémopathies sont :

  • Une fatigue persistante ;

  • Une fièvre modérée persistante ;

  • Une apparition de ganglions inhabituels ;

  • Une douleur lancinante et résistante aux traitements courants ;

  • Des sueurs nocturnes ;

  • Une perte d’appétit ;

  • Une pâleur ;

  • Des saignements ;

  • Une grande perte de poids.

Grâce à l’amélioration des techniques de dépistage comme la pratique systématique d’hémogramme, l’hémopathie maligne est de plus en plus diagnostiquée à un stade précoce.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les facteurs de risque

 

Les expositions professionnelles comptent parmi les principaux facteurs de risque des hémopathies. En effet, des études ont montré le lien entre l’exposition aux produits tels que le benzène, le butadiène, les pesticides et loxyde d’éthylène et les hémopathies. Des antécédents de chimiothérapie et de radiothérapie sont également des facteurs de risque.

Les principales hémopathies

 Les leucémies, les lymphomes et les syndromes myélodysplasiques font partie des hémopathies.

  • Les leucémies : affectent la moelle osseuse. Le rôle de cette dernière est primordial dans la fabrication des cellules sanguines : les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes. On distingue différents types de leucémie, regroupées en deux catégories : les leucémies aiguës et les leucémies chroniques. Parmi les leucémies aiguës, on distingue les leucémies aiguës lymphoblastiques et les leucémies aiguës myéloïdes.

  • Les syndromes myélodysplasiques : se caractérisent par un dysfonctionnement du processus de fabrication des cellules sanguines. Cela entraîne une diminution de la production des lignées sanguines, notamment celles fabriquant les globules rouges. Les syndromes myélodysplasiques affectent essentiellement les personnes âgées.

  • Les lymphomes : se caractérisent par la prolifération de cellules lymphoïdes et réticulaires. Parmi les lymphomes, on distingue le lymphome de Hodgkin et le lymphome non-Hodgkinien. Le lymphome de Hodgkin est plus fréquent chez les jeunes adultes.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.