Liposarcome : une tumeur des tissus mous

Concilio - Liposarcome : une tumeur des tissus mous

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Cancer très agressif

Le liposarcome se développe au niveau des cellules graisseuses qui constituent la couche grasse sous la peau. Il survient généralement chez l’adulte âgé de 50 à 65 ans, notamment les hommes. Le liposarcome apparaît sur n’importe quelle région du corps, mais dans 50 % des cas, il touche la cuisse, apparaît sur le rétropéritoine dans 30 % des cas, touche les membres supérieurs dans 10 % des cas et survient sur la tête et le cou dans 5 % des cas.

Le liposarcome débute par l’apparition d’une masse peu douloureuse sous la peau qui grossit plus ou moins rapidement. Les symptômes n’apparaissent pas tout de suite et n’inquiètent pas trop les patients. Cependant, au stade avancé, le liposarcome est particulièrement agressif, notamment lorsque les masses sont profondes et mesurent plus de 5 cm.

Les différents types de liposarcomes

On distingue 5 sous-types de liposarcomes : le liposarcome différencié et atypique, le liposarcome dédifférencié, le liposarcome pléiomorphe, le liposarcome myxoïde et le liposarcome à cellules rondes.

Le liposarcome différencié est de bas grade et entraine moins souvent de métastase. Il est le plus souvent situé dans les tissus mous des membres et évolue assez lentement. Il peut également évoluer en liposarcome dédifférencié.

Le liposarcome dédifférencié est un sarcome de haut grade associé à un sarcome différencié. Il présente un risque élevé de métastases et touche généralement le rétropéritoine.

Le liposarcome pléiomorphe est un sarcome de haut grade localisé le plus souvent dans les membres. Relativement rare, il présente un risque élevé de métastases pulmonaires.

Le liposarcome myxoïde est un sarcome de grade moyen qui touche les membres dans la majorité des cas.

Le liposarcome à cellules rondes est un sarcome de haut grade. Il présente un risque élevé de métastases.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le diagnostic et les traitements

Le diagnostic est difficile puisque la masse située sous la peau n’est pas particulièrement douloureuse et n’entraine pas de symptômes particuliers. Le liposarcome est donc dans la plupart des cas découvert fortuitement. Divers examens sont effectués pour déterminer la nature de la masse : IRM, radiographie, scanner, biopsie pour l’analyse des tissus, ainsi qu’un bilan biologique complet.

En cas de liposarcome, les traitements associent la chirurgie à la radiothérapie. Cette dernière est réalisée après l’opération. Dans 5 % des cas, on doit procéder à une amputation. Lorsque l’ablation chirurgicale ne peut être totale ou que la maladie est métastatique, la chimiothérapie complète le traitement.

Le pronostic varie en fonction du grade et du type de liposarcome. Les risques de récidives existent toujours, d’où un suivi très strict après les traitements.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.