Panuvéite : cas d’uvéite totale, antérieure et postérieure

Le saviez-vous ?

En France en 2018, il faut compter 80 jours en moyenne pour avoir un rendez-vous avec un ophtalmologue. (1)

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que la panuvéite ?

Par définition, une uvéite est une inflammation de l’uvée. Située au centre de l’œil, cette dernière est constituée de l’iris, du corps ciliaire et de la choroïde, la membrane permettant d’irriguer la rétine. L’uvéite antérieure consiste en une inflammation de l’iris (iritis), du corps ciliaire (cyclite) ou de ces deux parties (iridocyclite). Il s’agit d’une uvéite postérieure (choroïdite) si l’affection touche la choroïde située dans le fond de l’œil.

On parle de panuvéite lorsque l’uvée est affectée dans son intégralité. Non traitée, la maladie risque d’entraîner des conséquences graves, car cette inflammation peut affaiblir la vision ou provoquer une perte de la vue. Il est de ce fait impératif de diagnostiquer et de traiter la panuvéite au plus vite.

Symptômes et maladies liées

Le patient atteint de panuvéite a en général l’œil ou les yeux rouges. L’affection entraîne une photophobie aigüe ainsi que des larmoiements associés à une douleur oculaire persistante. Par ailleurs, l’acuité visuelle du malade a tendance à baisser de manière significative.

La panuvéite peut être provoquée par une infection. Parfois, elle est liée à un traumatisme ou maladie auto-immune (sarcoïdose, lupus, maladie de Crohn, etc.), à la spondylarthrite ankylosante, à l’arthrite psoriasique ou à une maladie inflammatoire sans gravité. De nombreuses recherches associent également la panuvéite à certains cancers comme les lymphomes. Cependant, la véritable cause de cette maladie reste encore inconnue à ce jour.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Complications possibles

Si la maladie n’est pas prise en charge rapidement ou si elle est mal traitée, elle risque d’entraîner des conséquences graves pouvant endommager rapidement l’œil lui-même. Négligée, la panuvéite peut provoquer différentes formes de glaucomes ou une altération irréversible de la vue. Les complications pouvant être générées par cette affection incluent également l’apparition de la cataracte et de diverses anomalies au niveau de la rétine ou du nerf optique.

Traitement

Une fois la panuvéite diagnostiquée, il est nécessaire de déterminer la cause de l’inflammation. Il faut en effet commencer par traiter cette cause pour espérer guérir le patient. Initialement, le traitement consiste à réduire l’inflammation de l’uvée. Les médecins prescrivent en général des corticostéroïdes ou autres anti-inflammatoires. Ces produits se présentent le plus souvent sous forme de gouttes pour les yeux. Dans les cas les plus graves, le médecin doit parfois injecter directement le produit dans l’œil ou les yeux du sujet (injection intraoculaire).

Lorsque la panuvéite est d’origine infectieuse, des antiviraux ou des antibiotiques sont à prescrire en plus des corticostéroïdes. Si les corticostéroïdes ne sont pas efficaces, il faut envisager l’administration d’un immunosuppresseur. Face à la forme la plus grave d’uvéite, un traitement chirurgical est parfois nécessaire. De plus, l’intervention permet de déterminer l’origine de l’inflammation en analysant les prélèvements effectués sur le corps vitré.

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :

843 ophtalmologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.