Photophobie

Le saviez-vous ?

En France en 2018, il faut compter 80 jours en moyenne pour avoir un rendez-vous avec un ophtalmologue.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que la photophobie ?

Le terme photophobie est un phénomène défini par une intolérance à la lumière. Une fois exposé à une source lumineuse, l’individu atteint de ce trouble éprouve des maux de tête et une douleur diffuse dans les yeux. Ce mot permet ainsi de décrire l’hypersensibilité et les sensations visuelles pénibles provoquées par la lumière dans diverses maladies oculaires ou systémiques. Une iridocyclite (inflammation de l’iris et du corps ciliaire) entraine par exemple une photophobie dès les premiers stades de l’affection.

Les maladies de la cornée sont également caractérisées par une photophobie aigüe accompagnée de douleurs à l’œil, de larmoiement et de contractions involontaires des paupières (blépharospasme). Cette affection est notamment due à une ulcération, une agression physique (traumatisme, corps étranger, etc.) ou un traumatisme secondaire lié à une exposition prolongée à une source lumineuse trop vive.

Causes

La photophobie fait partie des symptômes d’une grande diversité de maladies. La gravité de l’intolérance à la lumière varie ainsi selon l’affection à l’origine du problème visuel. Le phénomène peut notamment être causé par :

  • des inflammations au niveau de l’œil comme la conjonctivite, l’uvéite, l’iritis et la kératite ;

  • des migraines ;

  • des abrasions ;

  • des maladies génétiques rares et héréditaires affectant la rétine ;

  • des érosions au niveau de l’épithélium provoquées par un traumatisme ;

  • des perturbations psychologiques ;

  • un glaucome aigu ;

  • le tétanos ;

  • l’ophtalmie des neiges (trouble visuel survenant après une exposition prolongée à la lumière du jour dans un environnement recouvert de neige) ;

  • la méningite, une inflammation des méninges souvent d’origine infectieuse ;

  • l’achromatopsie (caractérisée par une photophobie, accompagnée d’un affaiblissement de l’acuité visuelle dans un environnement lumineux) ;

  • la kératite nummulaire (définie par une affection de la cornée sans conjonctivite) ;

  • les dystrophies cornéennes ;

  • la consommation de drogues fortes telles que l’héroïne, la cocaïne ou la MDMA sur le long terme ;

  • certains médicaments (comme les produits à base de Tropicamide).

En raison de leur problème pigmentaire, les personnes albinos souffrent souvent de photophobie. En effet, les pigments présents au niveau de l’œil contribuent à adapter le mode de vision au changement de luminosité. Étant donné la diversité des causes possibles, la prise en charge du patient varie selon l’affection à l’origine de la photophobie. De ce fait, le médecin doit diagnostiquer et traiter la maladie sous-jacente pour résoudre le problème. Dès l’examen, les ophtalmologistes conseillent au patient de porter des verres teintés pour protéger leurs yeux de la lumière jusqu’à la fin du traitement.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


843 ophtalmologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.