Exotropie ou strabisme divergent

Concilio - Exotropie ou strabisme divergent

Le saviez vous ?

Le strabisme est fréquent chez les enfants, environ quatre sur cent. Il doit être dépisté systématiquement chez les moins de trois ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que l'exotropie ?

L’exotropie est une forme spécifique de strabisme où un œil est dévié vers l’extérieur. L’anomalie est aussi appelée strabisme divergent. Cette déviation se produit le plus souvent lorsque l’enfant essaie de se focaliser sur des objets éloignés. Le phénomène peut également se manifester de manière ponctuelle, lorsque le sujet est distrait, pensif, fatigué ou malade.

Causes

Les mouvements des yeux reposent sur six muscles situés autour du globe oculaire. Ces différents muscles permettent à l’œil de s’orienter vers le haut, vers le bas, vers la gauche ou vers la droite ainsi qu’en angle. Normalement, ces muscles travaillent de façon synchrone et coordonnée sur les deux yeux. L’alignement des axes visuels donne notamment la possibilité de se focaliser sur un objet précis. À la base, les mouvements des deux globes oculaires sont coordonnés par le cerveau. De ce fait, des troubles se produisant au niveau de cet organe peuvent être à l’origine de ce défaut de parallélisme.

À l’instar des autres formes de strabisme, l’exotropie touche souvent les enfants atteints de troubles affectant le système nerveux central comme : une infirmité motrice cérébrale, la trisomie 21 (syndrome de Down), une hydrocéphalie ou une tumeur cérébrale. Cette anomalie peut également faire partie des conséquences de la prématurité. D’autre part, certains cas d’exotropie sont dus à une blessure altérant la vision d’un œil. Ce dernier est ainsi « délaissé » par le cerveau et tend à s’orienter vers l’extérieur.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Conséquences

Pour une personne atteinte d’exotropie et de strabisme en général, les deux yeux envoient deux images différentes au cerveau. Chez les enfants, le cerveau s’adapte à cette situation en ignorant l’image fournie par l’œil dirigé vers l’extérieur. À la longue, ce mécanisme réduit l’acuité visuelle de l’œil divergent de l’axe visuel. De plus, l’enfant ne parvient pas à percevoir la profondeur et à évaluer la distance.

Lorsqu’elle apparait plus tardivement ou chez les adultes, l’exotropie provoque une altération du champ visuel se manifestant par une vision en double (diplopie). En effet, étant déjà habitué à traiter les images fournies par les deux yeux, le cerveau ne parvient pas à ignorer l’image venant de l’œil divergent.

Traitement

Chez l’enfant atteint de cette maladie, il est nécessaire d’éviter la réduction de l’acuité visuelle de l’œil divergent (amblyopie). Le traitement préventif de ce trouble consiste à pénaliser l’œil sain pour stimuler l’autre. De cette manière, le cerveau s’habitue à traiter les images venant de ce récepteur défectueux et à le remettre dans l’axe pour obtenir une vision non dédoublée. En général, l’orthoptiste se sert d’une paire de lunettes avec un verre couvert d’adhésif (ou n’importe quel cache-œil opaque) pour masquer l’œil privilégié et forcer l’autre à travailler. Cette stimulation de l’œil divergent permet de prévenir l’amblyopie sur le long terme.

843 ophtalmologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.