Entorse de la cheville

Concilio - Entorse de la cheville

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

L’entorse de la cheville est une maladie très courante, pouvant apparaître lors de la pratique de sport ou simplement lors des activités quotidiennes. Néanmoins, le diagnostic et le traitement doivent faire l’objet d’une attention particulière afin d’éviter les complications plus ou moins graves ou les rechutes.

Complexe, mobile et très sollicitée, la cheville assure la mobilité et supporte l’intégralité du poids du corps. C’est l’articulation ou l’entorse est la plus fréquente. Sa structure osseuse est formée par les extrémités inférieures du péroné et du tibia, s’articulant avec l’astragate, le premier os du pied.

Étiologies

Les entorses de la cheville font suite à une torsion du pied, survenant généralement au cours de la pratique sportive, des accidents ou lors de déplacements sur des terrains glissants. Le port de chaussures à talons, de chaussures usées ou inappropriées à l’activité réalisée constitue également des facteurs de risque. D’autre part, l’entorse de la cheville est la résultante de troubles de la coordination des mouvements ou d’une altération de « réflexes de rattrapage ».

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Les principaux signes de l’entorse de la cheville comprennent la douleur, une difficulté à mobiliser l’articulation, l’œdème et l’ecchymose. Toutefois, selon la gravité de la lésion, leur intensité diffère :

  • L’entorse bénigne
    Il s’agit d’un léger étirement des ligaments générant une douleur modérée ainsi qu’un faible gonflement. Le patient conserve néanmoins sa mobilité.
  • L’entorse modérée
    L’entorse modérée est un étirement des ligaments, ponctué d’une déchirure partielle, occasionnant une douleur plus intense. Par conséquent, un œdème et un hématome peuvent faire suite au saignement. La mobilité est compromise en raison d’une torsion anormale de la cheville, ce qui complique l’appui sur le pied.
  • L’entorse grave
    L’entorse grave correspond à une rupture complète d’un ou plusieurs faisceaux du ligament. Elle se manifeste par une douleur immédiate et vive, secondaire à une perte temporaire, voire quasi complète de la mobilité.

Prise en charge

Le mode de prise en charge dépend des résultats du diagnostic. En effet, il est important de distinguer l’entorse de la cheville de la fracture. Les entorses bénignes nécessite un traitement par contention, mise au repos de la cheville, glacage et élévation du pied. Outre la radiographie, d’autres examens complémentaires peuvent être effectués pour pouvoir déterminer le traitement adapté. Ils incluent entre autres l’échographie.

Selon sa gravité, une entorse de la cheville guérit normalement entre 3 à 6 semaines. En cas d’entorse grave, la convalescence peut aller jusqu’à 6 mois et nécessité des séances de kinésithérapie

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.