IRM ou imagerie par résonance magnétique

Concilio - IRM ou imagerie par résonance magnétique

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

L’IRM ou imagerie par résonance magnétique est basée sur le principe de la résonance magnétique nucléaire. Il s’agit de l’une des techniques d’imagerie médicale les plus récentes. Elle permet d’obtenir des vues en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps de façon non invasive et non irradiante. L’IRM permet d’étudier aussi bien les os que les tissus mous à l’instar du cerveau, de la moelle osseuse, des muscles, du cœur, etc. Déterminant la position exacte des lésions, selon la pathologie elle peut s’avèrer plus précise que la radiographie, l’échographie ou le scanner. Par ailleurs, contrairement à ces techniques, elle utilise un champ magnétique. L’IRM n’est de ce fait pas irradiante.

Principe et déroulement

L’IRM consiste à faire vibrer les noyaux des atomes d’hydrogène contenus dans les tissus de l’organisme. Leur vibration permet l’émission de signaux qui seront captés par une antenne et transformés en images. Pendant l’examen, le patient est installé sur le dos, en position confortable. Avant de le faire glisser dans le tunnel de l’appareil, une antenne peut est installée sur la zone à examiner. L’IRM est réalisée sous la direction d’un médecin radiologue. Selon l’organe et l’étendue de la zone à étudier, elle peut durer 30 minutes à 1 heure. Il est indispensable que le patient retire toute pièce métallique (montre, lunettes, prothèses dentaires ou auditives, cartes bancaires, etc.) avant d’entrer dans la salle d’IRM. Il doit aussi signaler le port d’un stimulateur cardiaque qui risquerait de perturber le déroulement de l’examen.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Champs d’application

Comme elle permet une analyse extrêmement fine de la structure des tissus, l’IRM connait de larges champs d’applications. Elle s’avère particulièrement utile dans l’étude des pathologies cérébrales, osseuses, digestives, gynécologiques, vasculaires, cardiaques, osseuses, articulaires etc.

Risques éventuels

L’IRM est un examen indolore. En revanche, elle peut être désagréable à cause du bruit intense et répétitif occasionné par l’appareil. Cela dit, le patient peut porter des tampons auditifs anti-bruit s’il en éprouve le besoin. Par ailleurs, l’IRM peut nécessiter l’injection d’un produit de contraste. Généralement bien toléré, celui-ci peut cependant provoquer des réactions allergiques bénignes dans certains cas. De plus l’espace dans lequel on est allongé pendant l’examen est étroit et donc l’examen est difficile à réaliser chez les patients claustrophobes.

Préparation à une IRM

La plupart du temps, aucune préparation spécifique n’est requise avant de passer une IRM. Sauf cas particulier, le patient n’a pas besoin d’être à jeun et peut boire et manger normalement. Il est préférable qu’il apporte la lettre de son médecin et ses ordonnances pour faciliter l’examen. Il doit également se munir du compte-rendu de ses précédents examens afin de faciliter la recherche diagnostique du radiologue et de comparer l’examen aux précédents. Par ailleurs, la grossesse et la claustrophobie doivent être signalées afin de permettre au personnel soignant de prendre les précautions nécessaires et vous permettre de réaliser cet examen dans des conditions optimales.

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.