Anorexie : trouble alimentaire caractérisé par une perte de l'appétit

Concilio - Anorexie : trouble alimentaire caractérisé par une perte de l'appétit

Le saviez-vous ?

Le check-up médical ou bilan santé est sûrement le meilleur moyen pour faire un point complet sur votre état de santé et permettre un dépistage précoce.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise soucieuse du bien-être de vos salariés, Concilio vous donne accès au meilleur de la prévention.

Généralités

L’anorexie atteint 1 à 2% des femmes et touche généralement les jeunes filles de 9 à 20 ans. Les garçons sont moins concernés. En effet, 9 anorexiques sur 10 sont des filles. Elle peut être partielle dans certains cas ; on parle alors d’«hyporexie». Souvent accompagnée de sensations nauséeuses, l’anorexie est également bien connue des vétérinaires. En effet, elle n’est pas un symptôme typiquement humain. Des recherches effectuées sur des souris ont confirmé l’existence d’animaux anorexiques. Ses symptômes sont à la fois physiologiques, psychologiques et comportementaux. L’anorexie est souvent liée à une recherche monomaniaque de la minceur ou à la phobie de prendre du poids.

Les conséquences de l’anorexie

L’anorexie engendre souvent des conséquences psychologiques et physiques. Dans le cas d’une anorexie mentale, le patient manifeste une certaine forme de repli sur soi. Par conséquent, le sujet rejette toute forme de plaisir. Il devient dépressif et triste. Il perd confiance en lui et devient perfectionniste. En outre, les anorexiques souffrent d’une hyperactivité physique. Il faut noter que l’anorexique refuse de reconnaître son état.

Sur le plan physique, l’anorexie induit une dénutrition sévère. Le corps subit des dysfonctionnements hormonaux engendrant des aménorrhées prolongées, des perturbations importantes de l’appareil digestif et intestinal ainsi qu’une hypothermie quasi permanente. Un fin duvet peut apparaître sur sa peau. Le patient peut présenter une hypertension artérielle ainsi qu’une frilosité. Ses cheveux chutent et ses ongles deviennent secs et cassants. Quand l’anorexie s’aggrave, le patient est peut présenter des complications cardiaques et à hypotension artérielle. Souvent sous-estimée par le patient, l’anorexie peut provoquer des complications graves engendrant une hospitalisation d’urgence, voire même le décès.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

Nous avons sélectionné plusieurs centres de santé partenaires réputés et dotés des technologies d’imagerie les plus récentes :
Scanner thoracique, échographie rénale, échographie thyroïdienne, panoramique dentaire… Vous aurez accès à un examen d’imagerie complet dans un centre à la pointe de la technologie.


Prise en charge de l’anorexie

L’anorexie étant un symptôme, son traitement doit consister à débusquer sa cause et à la traiter. Dans tout traitement, force est de reconnaître que la volonté du patient est un élément essentiel de guérison. Dans les phases avancées de l’anorexie, le recours à des soins palliatifs reste possible. Dans ce cas, le professionnel de santé prescrit généralement des compléments alimentaires faciles à ingérer qui doivent se présenter sous forme liquide. Il peut aussi prescrire des compléments réputés orexigènes (fenugrec, progestérone, glucocorticoïdes, houblon, etc.).

Une prise en charge psychothérapeutique apparaît comme la solution la plus adaptée lorsque l’anorexie est secondaire à un trouble mental. Mais là encore, le consentement du patient est primordial. Le traitement consiste, pour le psychothérapeute, à corriger peu à peu l’appréhension que l’anorexique porte sur lui-même, sur les autres et sur le monde qui l’entoure. Il est appelé à amener l’anorexique à comprendre le cheminement de sa pensée pour agir de façon adéquate sur ses comportements.

Concilio : le numéro un européen de l’accompagnement santé complet pour particuliers et entreprises.