Cancer du col de l’utérus : comment le dépister ?

Concilio - Cancer du col de l’utérus : comment le dépister ?

Le saviez-vous ?

Le check-up médical ou bilan santé est sûrement le meilleur moyen pour faire un point complet sur votre état de santé et permettre un dépistage précoce.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise soucieuse du bien-être de vos salariés, Concilio vous donne accès au meilleur de la prévention.

L’importance du dépistage du cancer du col de l’utérus

Le dépistage du cancer du col de l’utérus devrait être systématique chez les femmes dès l’âge de 25 ans jusqu’à 65 ans. Ce test est réalisé même après la ménopause, que la femme soit vaccinée ou non contre les virus HPV. Les virus papillomavirus humains ou HPV sont les principales causes du cancer du col de l’utérus. Se transmettant par voie sexuelle, les virus HPV peuvent provoquer des lésions. Ces dernières peuvent évoluer vers un cancer du col de l’utérus entre 10 et 15 ans après leur manifestation.

Le dépistage du cancer du col de l’utérus est effectué par frottis, c’est-à-dire, un prélèvement des cellules au niveau du col à l’aide d’une tigette ou d’une petite brosse. Cet examen est indolore et peut être réalisé par un médecin de famille ou un gynécologue. Les lésions précancéreuses qui précèdent un cancer du col de l’utérus peuvent être détectées par le frottis.

Le déroulement du dépistage

Le frottis est indolore et se réalise en quelques minutes. Le médecin introduit un spéculum dans le vagin pour accéder plus facilement au col de l’utérus et maintenir le vagin écarté. Il introduit ensuite une tigette pour frotter la surface du col de l’utérus. Des cellules s’accrochent alors sur la tigette et sont envoyées au laboratoire pour être analysées.

Le frottis est à effectuer à partir de 25 ans. Après deux examens, avec des résultats normaux obtenus, effectués à un an d’intervalle, le frottis sera réalisé par la suite tous les trois ans. Après 65 ans, il n’est plus nécessaire de réaliser un frottis systématique, du moment qu’aucune anomalie n’a été détectée.
Il est nécessaire de rappeler que le dépistage doit être effectué même si la femme a été vaccinée contre les papillomavirus.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

Nous avons sélectionné plusieurs centres de santé partenaires réputés et dotés des technologies d’imagerie les plus récentes :
Scanner thoracique, échographie rénale, échographie thyroïdienne, panoramique dentaire… Vous aurez accès à un examen d’imagerie complet dans un centre à la pointe de la technologie.


Pourquoi se faire dépister ?

En France, chaque année, le cancer du col de l’utérus est diagnostiqué chez plus de 3 000 femmes, avec environ 1 000 décès. L’objectif du dépistage est de détecter la présence de lésions précancéreuses et de les traiter avant qu’elles n’évoluent vers un cancer. Selon les études, le test de dépistage permettrait d’éviter plus de 90 % des cancers du col de l’utérus. Grâce à cet examen, plus de 35 000 lésions précancéreuses ou cancéreuses sont détectées par an en France.

La découverte de cellules anormales lors du dépistage ne signifie pas systématiquement qu’il s’agit d’un cancer. Des examens complémentaires sont réalisés pour préciser la nature des anomalies.

Concilio : le numéro un européen de l’accompagnement santé complet pour particuliers et entreprises.