Kyste osseux : une accumulation de liquide dans l’os

Concilio - Kyste osseux : une accumulation de liquide dans l’os

Le saviez-vous ?

En dépit de leur aspect inerte, nos os sont des tissus vivants soumis à l’épreuve du vieillissement, des fractures, des tumeurs et infections.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Kyste osseux : un facteur de risque de fractures

Le kyste osseux se forme le plus souvent quand des cavités se forment dans l’os. Ces dernières se remplissent de liquide qui fait pression sur l’os et peut entraîner des fractures. Suite à ces dernières, il aura du mal à supporter de lourdes charges. Un kyste osseux peut apparaître sur n’importe quel os, mais on le retrouve souvent sur les os longs des bras ou des jambes. Il peut également se former sur les os plats comme ceux de la colonne vertébrale ou du bassin.

Le kyste osseux est une affection bénigne et non cancéreuse qui ne se propage pas. S’il ne met pas la vie du patient en danger, il est tout de même la cause de nombreuses fractures, notamment des membres inférieurs, supérieurs ou vertébrales. Cette maladie est souvent diagnostiquée chez les enfants et les adolescents, mais elle peut aussi toucher les personnes âgées.

Formes cliniques

Le kyste osseux se présente sous deux formes :

  • Le kyste osseux essentiel : apparaissant souvent lors de la période de croissance, ce type de lésion lytique bénigne se trouve dans les environs d’un cartilage de croissance. On le retrouve souvent sur la partie supérieure de l’humérus et du fémur. Cette forme du kyste est difficile à déterminer, car asymptomatique. Ce sont les fractures provoquées par la fragilisation des os qui indiquent sa présence.

  • Le kyste osseux anévrismal : cette lésion bénigne est localisée sur les os longs. Son contenu est hématique. Plus rare, il est volontiers évolutif et en grandissant fragilise progressivement l’os. On peut également la retrouver sur le bassin ou la colonne vertébrale. Ce type de kyste provoque des douleurs plus ou moins fortes. Les fractures au niveau des os longs sont plus rares que celles des os se trouvant au niveau vertébral.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Le kyste osseux essentiel est facile à repérer. Le diagnostic peut être réalisé grâce à une radiographie classique. Dans le cas du kyste osseux anévrismal, il faut des examens plus poussés. Parfois, une simple radiographie suffit, mais l’imagerie par résonance magnétique offre de meilleurs résultats.

Traitement

Si le kyste osseux essentiel ou anévrismal n’a pas encore provoqué de fracture, il peut être traité grâce à un curetage. Selon la gravité du cas, un comblement est nécessaire ou pas. Une ostéosynthèse renforce les os fragilisés et atténue les effets d’une fracture. Dans tous les cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. Dans le cas du kyste osseux essentiel, un traitement avec des injections de corticoïdes ou de moelle osseuse est également efficace et présente moins de risque que la chirurgie.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.