Comment prévenir les complications d'un traitement ?

Concilio - Comment prévenir les complications d'un traitement ?

Le saviez-vous ?

Spécialité chirurgicale, la chirurgie viscérale traite principalement les pathologies affectant les organes abdomino-pelviens.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie viscérale.

Les complications d’un traitement chirurgical

Réalisé par un chirurgien, le traitement chirurgical correspond à la réalisation d’opérations internes ou externes en effectuant notamment une incision et une suture. Que ce soit au cours ou après une opération chirurgicale, des complications sont susceptibles de survenir. Bien que ces dernières soient propres à chaque intervention, d’autres sont communes à toutes les opérations chirurgicales. L’apparition d’une thrombose veineuse profonde pouvant provoquer une embolie pulmonaire figure parmi elles. Ce phénomène est observé dans le cas d’opérations majeures ou suite à un alitement. Peuvent aussi apparaître une hémorragie post-opératoire, une infection au niveau de la cicatrice ainsi qu’une sensation intense de fatigue. Les infections nosocomiales figurent aussi parmi ces complications.

Comment prévenir ces complications ?

Pour prévenir les complications liées aux opérations chirurgicales, le patient peut adopter certaines mesures simples et efficaces. Pour prévenir l’apparition d’une thrombose veineuse profonde, il est recommandé de surélever les pieds ou de se lever et de marcher dès que possible. Le patient doit également porter des bas de contention. Pour éviter l’hémorragie, tous les médicaments utilisés doivent être connus du médecin avant l’opération. En effet, ceux contenant de l’ibuprofène ou de l’aspirine par exemple augmentent les risques d’hémorragie après une intervention chirurgicale.

Pour réduire les facteurs infectieux, les personnes, y compris les infirmiers et médecins, entrant en contact avec le patient doivent se laver les mains avant tout contact physique. Les visites par des personnes malades sont également à éviter. Concernant la sensation de fatigue, un séjour en maison de convalescence peut être prescrit par le médecin.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les complications possibles d’un traitement médicamenteux

Les complications liées à un traitement médicamenteux sont généralement associées aux effets secondaires. Ces derniers peuvent être latéraux, inévitables aux doses normales chez tous les patients ; toxiques, en cas de surdosage ; ou indésirables, en cas d’effets imprévisibles à doses normales chez certains sujets. Ces effets indésirables peuvent être d’ordre :

  • neurologique, psychologique et comportemental (vertiges, somnolence, convulsions, troubles de la vision…)
  • cutané et muqueux (chute des cheveux, sécheresse cutanée, œdème…)
  • digestif (nausées, diarrhée, constipation…)7
  • sexuel et urinaire (rétention d’urine, troubles de la libido, impuissance…).

Ces complications peuvent également s’apparenter à des douleurs comme une céphalée, des douleurs abdominales, des douleurs musculaires ou articulaires. L’apparition d’anomalies sanguines, de fièvre ou encore d’hépatite peut aussi faire suite à un traitement à base de médicaments.

Comment éviter ces complications ?

Pour éviter les complications liées à une interaction médicamenteuse, le patient doit communiquer à son médecin une liste des médicaments qu’il utilise. En cas de réaction violente de l’organisme, notamment une importante réaction allergique, l’arrêt immédiat du traitement et une intervention médicale sont conseillés. Pour palier aux complications possibles, le médecin peut également prescrire d’autres traitements pour lutter contre les effets secondaires d’un médicament.

1305 chirurgiens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.