Herpès HSV1 et HSV2

Le saviez-vous ?

Boutons, rougeurs, cloques, démangeaisons ? Les maladies de peau sont diverses et un même symptôme peut avoir plusieurs origines différentes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de dermatologie.

Qu’est-ce que l’herpès ?

L’herpès est une maladie virale et récurrente. Elle est très contagieuse et se caractérise par des cloques qui se rompent, deviennent des érosions puis des croûtes. Le virus responsable de l’herpès est l’Herpès simplex. Il en existe deux types : HSV1 et HSV2. Le virus HSV1 est classiquement responsable des herpès de la face et des lèvres, tandis que le virus HSV2 est en général à l’origine de l’herpès génital.

Le virus de l’herpès se transmet majoritairement par contact direct avec les lésions (baiser, rapports sexuels, contact avec les mains, …). Au premier contact, de petites lésions inflammatoires peuvent apparaître et passer inaperçues. Le virus reste ensuite quiescent dans l’organisme pour la vie et se loge dans des ganglions nerveux. À la suite d’une exposition aux facteurs déclenchants tels que le soleil, une infection, le stress ou encore la grossesse, l’herpès peut récidiver au même endroit.

Les symptômes de l’herpès

L’herpès se manifeste par :

  • Des picotements, des démangeaisons ou des brûlures ;

  • Des vésicules douloureuses qui se rompent, puis s’assèchent ;

  • De la fièvre, de la fatigue et des maux de tête

  • De la fièvre peut souvent être présente en cas de première infection.

En cas de première infection par le virus HSV1, des vésicules buccales accompagnées d’œdème et parfois de fièvre apparaissent. La guérison survient spontanément en une à deux semaines. En cas de récidive, le principal symptôme est le bouton de fièvre sur la lèvre. Toutefois, les boutons peuvent également se trouver dans les oreilles, ou sur les yeux et les doigts. Ils disparaissent en quelques jours sans laisser de traces.

En cas de première infection par le virus HSV2, il apparait de façon brutale une inflammation de la vulve, du vagin, du gland ou du prépuce, avec ganglions et fièvre. La cicatrisation survient en 2 à 3 semaines. En cas de récidive, quelques vésicules peuvent apparaitre sur les organes génitaux ou les fesses. Il n’y a pas de fièvre.

Mais que ce soit pour l’herpès 1 et 2, dans 9 contaminations sur 10, l’affection passe inaperçue.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le traitement de l’herpès

Le médecin peut prescrire des traitements locaux et oraux pour combattre l’herpès. Ces traitements sont efficaces lorsqu’ils sont prescrits à un stade précoce. En effet, les antiviraux stoppent la prolifération des virus.

Un traitement antiviral par voie orale est ainsi administré au patient lors de la première infection, pendant 5 à 10 jours. Il est associé à des soins locaux pour nettoyer les lésions et favoriser leur guérison. L’application de pommades antivirales peut aider à empêcher le virus de proliférer tout en diminuant la douleur. Elles ne sont pas prescrites de façon systématique.

En cas de récidives nombreuses (plus de 6 poussées d’herpès par an), le médecin peut prescrire des antiviraux en comprimés en prévention.

Les précautions à prendre

L’herpès est très contagieux. Les personnes avec un système immunitaire faible doivent faire très attention. Le virus se transmet par la salive, les larmes, les sécrétions nasales, le contact direct avec les lésions, les rapports sexuels non protégés… L’infection pouvant être asymptomatique, on comprend qu’un individu à l’apparence saine peut être porteur du virus de l’herpès.

Pour éviter les risques de contamination, le malade et son entourage doivent prendre des précautions : se laver régulièrement et soigneusement les mains, ne pas partager les objets appartenant à une personne (brosse à dents, fourchette…), séparer le linge de toilette, ne pas gratter les lésions, éviter les contacts avec un nouveau-né et éviter d’embrasser en cas d’apparition d’un bouton de fièvre.

542 dermatologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.