Herpès du nouveau-né

Le saviez-vous ?

Boutons, rougeurs, cloques, démangeaisons ? Les maladies de peau sont diverses et un même symptôme peut avoir plusieurs origines différentes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de dermatologie.

Généralités

La transmission du virus de l’herpès au nourrisson se déroule généralement pendant l’accouchement. Le risque de transmettre le virus varie en fonction du statut maternel : en l’absence de toute lésion herpétique, le risque de transmission est de 1/10000. En revanche, si la mère présence une première infection d’herpès génital dans le mois précédant l’accouchement, le risque passe à 75%. Par ailleurs, les séquelles peuvent être assez graves. La primo-infection par le virus de l’herpès chez la femme enceinte peut entraîner un avortement, une mort in utero, une naissance prématurée ou encore une infection néonatale.

Les symptômes de l’herpès chez le nourrisson

Les signes de la maladie se manifestent généralement quelques jours après la naissance. La forme de l’herpès néonatal peut être associée à :

  • Des éruptions cutanées et muqueuses vésiculeuses localisées ou généralisées.

  • Une altération de l’état général du nourrisson.

  • Des hémorragies, ictère, grosse rate et un gros foie.

  • Des troubles neurologiques : convulsions, troubles de la conscience, hypotonie, vomissements, …

  • Des troubles respiratoires : cyanose, dyspnée

La mortalité suite à l’herpès néonatal est élevée. En cas de survie, les séquelles peuvent être graves : retard psychomoteur, choriorétinite, microcéphalie…

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le diagnostic et le traitement de l’herpès chez le nourrisson

Une culture virale ou une PCR sont nécessaires pour confirmer le diagnostic. Pour cela, le médecin prélève des échantillons à partir des vésicules cutanées. Chez les sujets atteints d’encéphalite, le virus peut être retrouvé dans le liquide céphalo rachidien. Le médecin peut dans certains cas effectuer un test d’immunofluorescence directe sur un frottis des lésions.

Dans le cas où l’examen virologique n’est pas possible, un cytodiagnostic de Tzanck sur un frottis peut être effectué pour révéler la présence de cellules géantes multinucléées et d’inclusions intracellulaires caractéristiques du virus. Toutefois, des faux positifs peuvent être observés.

Pronostic et traitement

Le taux de mortalité est élevé en cas d’infection par le virus de l’herpès chez le nouveau-né. Des séquelles neurologiques et oculaires graves sont également attendus en cas de survie. La mortalité est plus rare chez les nourrissons atteints d’une forme localisée se limitant à la bouche, aux yeux ou à la peau.

Dans les cas suspects, et en attendant les résultats du diagnostic, le médecin discute d’un traitement immédiat par aciclovir. Des soins de support sont également prescrits. Ils comprennent une hydratation, une assistance respiratoire et une nutrition spécifique si nécessaire.

Chez les femmes présentant des lésions génitales à terme, une césarienne sera discutée pour limiter le risque de contact direct avec le nouveau-né. Des prélèvements seront effectués sur l’enfant et une surveillance médicale sera mise en place.

542 dermatologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.