Dyspnée

Concilio - Dyspnée

Le saviez-vous ?

Alors que la fréquence respiratoire normale est de 16 cycles par minute, la polypnée est établie à 20 cycles par minute pour les patients âgés de plus de 10 ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

La dyspnée est une difficulté à respirer. Elle se partage en deux pathologies distinctes : la dyspnée inspiratoire (problème à inspirer de l’air) et la dyspnée expiratoire (problème à expirer de l’air). Cette affection se caractérise par un mouvement respiratoire difficile fait consciemment ou volontairement. Cet obstacle à la ventilation provoque une augmentation anormale du travail ventilatoire. Il peut être dû à des causes physiques ou psychologiques.

La dyspnée peut être caractérisée par une accélération (tachypnée) ou une décélération (bradypnée) de la respiration. La dyspnée peut être physiologique : provoquée par une activité physique intense. Elle peut être vue chez une personne en bonne santé pratiquant une activité modérée ou chez un patient sédentaire.

Temps de survenue

La dyspnée peut prendre deux formes, selon le temps qu’elle concerne.

  • dyspnée expiratoire qui est caractéristique des maladies obstructives : asthme et BPCO. Il peut s’associer un bruit expiratoire aigu (« wheezing »).
  • dyspnée inspiratoire : souvent due à un obstacle laryngé (corps étranger, phlegmon, épiglottite, tumeur, paralysie des cordes vocales).

Parfois, la dyspnée concerne les deux temps du cycle respiratoire, c’est le cas de la plupart des maladies pulmonaires avec retentissement sur l’oxygénation (hématose) : l’accélération de la ventilation permet une meilleure oxygénation.

La dyspnée d’effort ne se produit que lorsque le patient s’adonne à une activité physique plus ou moins intense, elle peut être physiologique (adaptation ventilatoire) ou pathologique (asthme d’effort, insuffisance cardio-respiratoire).
Une dyspnée peut être causée ou majorée par une anémie (diminution du nombre de globules rouges, transporteurs d’oxygène).

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Mode d'apparition

L’apparition de la dyspnée peut être rapide (dyspnée aiguë) ou lente (dyspnée chronique). La rapidité d’installation du symptôme est souvent signe d’un problème aigu, mal toléré. Le traitement (au moins symptomatique, et si possible de la cause) relève souvent de l’urgence.

Traitement

La dyspnée est généralement le signe d’un manque d’oxygène de l’organisme, ce qui peut être dangereux pour les fonctions vitales du sujet. Mettre la personne au repos, en position semi-assise, voire assise peut atténuer les symptômes. Le traitement symptomatique (apport d’oxygène, voire ventilation) et de la cause sont parfois une urgence.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.