Maladies vasculaires du foie

Concilio - Maladies vasculaires du foie

Le saviez-vous ?

Dans la population générale 19,9% des personnes sont atteintes de maladies digestives chroniques. Cela correspond à plus de 2 millions de patients par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

Les maladies vasculaires du foie comprennent :

  • Les thromboses des veines sus-hépatiques
  • Les lésions thrombotiques ou non thrombotiques de la veine porte telles que l’anévrysme ou la fistule
  • Les lésions de l’artère hépatique comme la thrombose, les fistules et l’anévrysme
  • Les atteintes de la microcirculation hépatique

Ces maladies peuvent toutes entraîner de l’hypertension portale avec ascite associée ou non à une fibrose hépatique pouvant aller jusqu’à la cirrhose hépatique.

Les affections histologiques associées aux atteintes de la microcirculation hépatique

Les affections vasculaires intra-hépatiques sont rares.

Les affections vasculaires sont constantes et s’associent le plus souvent entre elles, ainsi qu’à des dysfonctionnements de l’architecture hépatique. L’on distingue :

  • La fibrose périsinusoïdale
    La fibrose périsinusoïdale se traduit par l’accumulation de fibres de collagène dans l’espace de Disse. Associée ou non à des perturbations biologiques hépatiques, cette pathologie peut être asymptomatique ou à l’origine d’une hypertension portale. Elle peut être décelée par le biais de la microscopie électronique. La fibrose périsinusoïdale fait souvent suite à des maladies alcooliques du foie, du diabète ou à une intoxication par la vitamine A.
  • La péliose et la dilatation sinusoïdale
    La péliose est reconnue par la présence de cavités intrahépatiques de 1 mm à plusieurs centimètres, remplies de sang et bordées par des hépatocytes. Cette affection fait suite à la destruction localisée des cellules endothéliales des sinusoïdes hépatiques et certainement des hépatocytes voisins. Elle est répartie de manière hétérogène dans le lobule hépatique et dans le foie, néanmoins sans prédominance zonale.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Thrombose porte

La thrombose de la veine porte est une affection caractérisée par l’occlusion de la veine porte par un thrombus (caillot). Elle peut être aiguë ou chronique, et l’occlusion peut être complète ou non. Elle peut se compliquer par une hypertension portale.

La thrombose porte est secondaire à des pathologies diverses : cirrhose, cancer hépatique, troubles de la coagulation, syndrome myélo-prolifératifs…

Thrombose des veines sus-hépatiques

La thrombose des veines sus-hépatiques, également appelé, syndrome de Budd-Chiari, peu fréquente, résulte de l’obstruction d’au moins une des trois veines sus-hépatiques par une thrombose ou une tumeur. Il peut également être dû à une compression d’au moins une de ces veines par un kyste hydatique du foie. La thrombose est responsable d’une nécrose des segments hépatiques.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.