Maladies vestibulaires : les syndromes vertigineux

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Définition des maladies vestibulaires

Le syndrome vestibulaire constitue un dysfonctionnement, périphérique ou central, du système vestibulaire.

Le syndrome vestibulaire se manifeste par trois symptômes :

Le nystagmus représente le mouvement d’oscillation involontaire et saccadé du globe oculaire.

Le vertige est défini comme une sensation de mouvement de l’environnement ou du corps, réalisant une impression de rotation. Lors des crises de vertige, le système vestibulaire qui assure l’orientation dans l’espace et de la posture est affecté. Il est formé par les organes de l’oreille interne reliés au cerveau par le nerf vestibulaire.

Ces troubles se manifestent par une réduction ou une altération de l’audition

Le syndrome vestibulaire périphérique est provoqué par des dysfonctionnements au niveau des canaux semi-circulaires, du vestibule ou du nerf vestibulaire. Il peut être le symptôme de maladies comme :

La névrite vestibulaire représente une atteinte du système vestibulaire unilatéral, isolée ou brutale. Elle peut être d’origine virale ou micro-ischémique.

La maladie de Ménière est causée par des troubles de l’homéostasie du liquide endolymphatique.

  • Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)

Le VPPB résulte de la libération d’otoconies de la membrane otoconiale.

Quant au syndrome vestibulaire central, il donne suite à des dysfonctionnements au niveau des centres d’équilibre du système nerveux central (SNC). Ce type résulte souvent d’une lésion du tronc cérébral ou du cervelet comme la sclérose en plaques, la tumeur cérébrale, la malformation d’Arnold-Chiari ou le Syndrome de Wallenberg.

Diagnostic

Le diagnostic des maladies vestibulaires prend en compte quatre types d’éléments :

  • L’apparition d’un important vertige rotatoire

  • La présence de signaux auditifs unilatéraux comme les acouphènes ou la surdité de type réceptif

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Traitement des maladies vestibulaires

Le traitement des maladies vestibulaires repose sur trois principales étapes :

  • Le traitement de la crise vertigineuse par administration d’un antivertigineux, d’un sédatif et/ou d’un antiémétique.

  • Le traitement de fond : en vue d’écarter les risques de récidives.

  • Les traitements destructeurs visant à sectionner le nerf vestibulaire ou à éliminer les récepteurs vestibulaires. À ce titre, les aminoglycosides de type gentamicine sont les plus utilisés. Pour parvenir à une guérison définitive des maladies vestibulaires, des injections de gentamicine sont effectuées sous anesthésie locale en transtympanique dans l’oreille moyenne.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.