Amygdalite : infection des amygdales

Concilio - Amygdalite : infection des amygdales

Le saviez-vous ?

La gorge est constituée de deux parties distinctes : le pharynx et le larynx. Les maux de gorges peuvent être fréquents et les causes extrêmement variées.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de santé.

Présentation

L’amygdalite correspond à une inflammation des amygdales, le plus souvent liée à une infection virale. Étant donné que les amygdales sont plus grosses chez les enfants parce qu’ils construisent leur immunité, cette pathologie est relativement plus fréquente chez les petits âgés de 3 à 7 ans.

Cette pathologie peut être d’origine bactérienne ou virale. Par ailleurs, l’amygdalite peut être chronique résultant d’infections répétitives ou d’un retard d’acquisition de l’immunité chez l’enfant ou en se comportant comme un réservoir microbien chez l’adulte. Parfois les amygdales produisent du caséum, résidu blanchatre qui peut être malodorant, sans que cela soit le signe d’une pathologie spécifique. Une bonne hygiène alimentaire et bucco-dentaire permet dans la majorité des cas de s’en débarrasser.

Causes de l’amygdalite

Les virus (de la grippe, du rhume standard, respiratoire…) sont les agents pathogènes les plus fréquents de l’amygdalite.

Parfois, une infection bactérienne par le streptocoque du groupe A.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes et complications

L’amygdalite se manifeste à travers différents symptômes, dont les plus fréquents sont les maux de gorge (qui « lancent dans les oreilles »). Généralement, ces douleurs s’intensifient lors de la déglutition.

Chez les enfants ne pouvant pas se plaindre de maux de gorge, le refus de manger doit faire penser à une amygdalite. En cas d’amygdalite, les amygdales sont rouges, inflammatoires et parfois légèrement hypertrophiées. Par ailleurs, une sensibilité accrue des ganglions lymphatiques est aussi constatée lors de la palpation du cou.

Si d’autres signes sont présents comme de la fièvre, un malaise généralisé, des maux de tête ou des vomissements, il faut éliminer une angine aigüe d’origine bactérienne en faisant un test de dépistage du streptocoque (prélèvement par brossage de l’amygdale, fait en consultation). En cas d’amygdalite caséeuse, le patient présente classiquement une « mauvaise haleine » sans autres signes d’infection.

Traitement

Le plus souvent, aidée d’un traitement symptomatique, l’amygdalite disparait en moins d’une semaine, avec du repos et une bonne hydratation. En cas d’infection bactérienne, des antibiotiques sont prescrits. La répétition des infections bactériennes de la gorge et la survenue de complications (abcès, phlegmon, gêne respiratoire ou alimentaire) peuvent faire proposer l’amygdalectomie bilatérale. Les amygdales productrices de caséum abondant peuvent être traitées par vaporisation laser sous anesthésie locale.

851 ORL recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.