Acoumétrie : l'examen qualitatif de l’audition

Concilio - Acoumétrie : l'examen qualitatif de l’audition

Le saviez-vous ?

L’oreille est le siège du sens de l’ouïe mais joue également un rôle important dans l’équilibre. Elle est divisée en trois parties avec chacune son rôle et ses maladies propres.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques ORL.

Définition

L’acoumétrie est un examen clinique visant à mesurer le niveau de l’audition grâce à quelques tests simples. Elle permet de distinguer les deux types de surdité : surdité de perception et surdité de transmission. Dans le premier cas, les troubles de l’audition sont causés par un dysfonctionnement neurosensoriel. Dans le second, ils résultent d’un dysfonctionnement situé sur le trajet entre le pavillon de l’oreille et le nerf de l’audition. L’acoumétrie précède souvent un examen audiométrique plus approfondi (audiométrie tonale et vocale). On distingue l’acoumétrie phonique de l’acoumétrie instrumentale.

Acoumétrie phonique

L’acoumétrie phonique (ou acoumétrie à voix haute et chuchotée) consiste à se placer à 6 mètres du patient et à parler à voix haute. Ce dernier doit répéter les mots prononcés. Le but de ce test est de déterminer à partir de quelle distance il peut entendre les mots. Il est indispensable de se placer dans l’axe de son conduit auditif. Si le sujet n’entend pas, cela peut révéler une surdité moyenne. On diminue au fur et à mesure la distance afin d’évaluer la perte auditive (5 mètres, puis 4 mètres, 3 mètres, etc.). Le fait de n’être pas en mesure de percevoir les sons à une distance de 1 mètre atteste d’une surdité profonde. On procède de la même manière en se plaçant à 60 centimètres du sujet, mais cette fois-ci en chuchotant. La voix chuchotée non perçue à cette distance atteste d’une surdité débutante. Le trouble auditif est profond si le patient n’arrive pas à répéter les mots chuchotés à 10 centimètres de lui. L’acoumétrie phonique demeure un simple test de dépistage et sa fiabilité reste limitée et d’interprétation subjective. De nombreux paramètres peuvent en effet influencer le résultat, comme le niveau de résonance du local utilisé ou la voix de l’examinateur.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Acoumétrie instrumentale

L’acoumétrie instrumentale permet d’évaluer l’audition grâce à des diapasons de différentes fréquences (généralement de 256 ou 512 Hz). Les tests les plus utilisés sont ceux de Rinne et de Weber. Le résultat combiné des deux tests permet de distinguer la surdité de perception de la surdité de transmission.

Pour le test de Rinne, un diapason est successivement placé sur la mastoïde (base de l’os temporal) puis à l’entrée du conduit auditif externe. Le résultat est négatif si le sujet est en mesure de mieux percevoir le son lorsque le diapason est placé sur la mastoïde et positif lorsqu’il est placé à l’entrée du canal auriculaire.

Pour le test de Weber, le diapason est successivement placé sur le front ou au milieu du crâne du patient pour savoir où le son est le mieux perçu. Ce dernier peut être entendu soit au milieu du crâne, soit du côté de l’oreille sourde, soit du côté de l’oreille jugée normale. On parle de Weber lateralisé lorsque le son est mieux perçu par une oreille.

Un Weber lateralisé du côté de l’oreille normale et un Rinne positif traduisent une surdité de perception. Un Weber lateralisé du côté de l’oreille endommagée et un Rinne négatif attestent d’une surdité de transmission.

851 ORL recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.