L’aspergillome pulmonaire

Concilio - L’aspergillome pulmonaire

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Mieux comprendre l’aspergillome

Variété particulière d’aspergillose pulmonaire, l’aspergillome est une infection provoquée par un champignon de la famille des aspergillus : aspergillus fumigatus.

La contamination se fait par l’intermédiaire d’un champignon présent en suspension dans l’air ambiant. L’inhalation des spores conduit au développement de l’infection dans une cavité généralement préexistante. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une ancienne caverne tuberculeuse qui subsiste malgré la guérison ancienne d’une tuberculose pulmonaire.

Cette cavité peut aussi résulter d’un ancien abcès causé par une infection due à un germe pyogène. Elle peut également être le résultat d’une bronchectasie* (augmentation du calibre des bronches), d’une bulle d’emphysème*, d’une séquelle de sarcoïdose*, ou d’une malformation congénitale des poumons.

D’autres cas d’aspergillome

On distingue l’aspergillome sinusien qui se caractérise par un matériel étranger d’origine fongique se formant généralement dans le sinus maxillaire. Il peut également affecter le sinus sphénoïdal. Cette pathologie localisée bénigne qui se développe progressivement peut, dans certains cas, prendre un aspect dit « pseudo-tumoral » et attaquer les parois du sinus.

Pouvant même toucher les adultes immunocompétents, l’aspergillome a pour seul facteur de risque la présence d’une infection dentaire dans qui s’étend jusqu’au sinus maxillaire.

N’entraînant aucun symptôme clinique, l’aspergillome peut être découvert fortuitement sur une imagerie pratiquée pour un tout autre motif. Il peut aussi être révélé par une surinfection occasionnant des symptômes sinusiens persistants et unilatéraux :

  • rhinorrhée
  • obstruction nasale
  • cacosmie (sensation de mauvaise odeur)
  • des douleurs
  • des symptômes oculaires : œdème palpébral, larmoiement…

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les symptômes

Souvent asymptomatique, l’aspergillome peut se manifester principalement par une hémoptysie (saignement plus ou moins abondant des bronches) et une toux.

L’examen médical

La fibroscopie et l’analyse mycologique de l’aspiration bronchique et du lavage broncho-alvéolaire peuvent permettent de mettre en évidence la présence du champignon.

La radiographie pulmonaire et le scanner révèlent une opacité plus ou moins étendue qui comble graduellement la cavité. Appelée grelot par les radiologues, l’image se caractérise par la présence d’une masse (agrégation de champignons) au sein de la cavité, cernée d’air qui prend la forme d’un croissant clair.

Le sérodiagnostic peut être réalisé pour confirmer le diagnostic.

Le traitement

De nature chirurgicale, le traitement de l’aspergillome est possible sans pour autant assurer une guérison certaine. L’intervention repose sur l’exérèse chirurgicale ou l’ablation de la partie pulmonaire touchée par l’aspergillome. Elle n’est pas dénuée de risque et son indication doit être bien discutée.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.