Qu'est-ce que l'asthme et comment le soigner ?

Concilio - Qu'est-ce que l'asthme et comment le soigner ?

Le saviez-vous ?

L’asthme touche environ 4 millions de personnes en France, et est responsable chaque année de près de 60 000 hospitalisations et presque 1 000 décès.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Symptômes de l’asthme

Les bronches chez une personne atteinte d’asthme présentent une inflammation. Cette inflammation se traduit par une sensation d’oppression dans la poitrine, une respiration sifflante, un essoufflement ou une difficulté à respirer, une toux.

La maladie se manifeste habituellement par des crises entrecoupées de périodes où la respiration se normalise. Cependant, l’asthme peut induire une gêne respiratoire permanente chez certains patients. Elle est souvent causée par une réaction anormale des voies aériennes à de la fumée ou la présence d’allergènes dans l’air.

La crise d’asthme

Elle correspond à l’exacerbation subite des symptômes susmentionnés. Durant une crise, l’ouverture des voies respiratoire est réduite due à la contraction des muscles (bronchoconstriction) et à une importante réaction inflammatoire de la paroi des bronches (œdème et hypersécrétion de mucus). Elle est potentiellement dangereuse.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Causes

Les causes de cette maladie ne sont toujours pas connues, bien qu’on sache qu’il existe à la fois des facteurs environnementaux et génétiques. Souvent associé à des allergies respiratoires, l’asthme peut aussi être causé par l’hyperréactivité des bronches à une ou plusieurs substances allergisantes.

Les facteurs pouvant déclencher ou aggraver la gêne respiratoire sont :

  • acariens, animaux, pollens ou poussières
  • pollution atmosphérique, gaz d’échappement, fumée de feu de bois ou irritants en milieu de travail
  • la fumée du tabac
  • certains aliments
  • certains médicaments
  • une sinusite, une bronchite ou un rhume
  • l’exercice physique, surtout pratiqué par temps froid
  • des émotions fortes (excitation, colère, pleurs, rires) surtout chez les enfants

Gravité et complications possibles

L’asthme traité bien contrôlé n’a généralement pas de répercussions graves sur la vie quotidienne des malades. Cependant, l’asthme peut être grave, avec des symptômes intenses et/ou des crises fréquentes. Dans certains cas, l’essoufflement et les difficultés respiratoires persistent même entre les crises.

Les signes d’un asthme mal contrôlé ou grave sont évalués par des questionnaires standardisés faisant apparaître les éléments suivants :

  • recours à des bouffées de secours de bronchodilatateurs plusieurs fois par jour ou durant la nuit
  • limitation des activités physiques
  • symptômes persistants durant la nuit
  • altération de la fonction respiratoire mesurée

Mal contrôlé, l’asthme peut provoquer des symptômes permanents et, exceptionnellement, une crise peut mettre en danger la vie des malades en évoluant en une détresse respiratoire. Les crises nécessitant une hospitalisation sont un indice de la gravité de la maladie.
On note environ 1000 décès par an en France suite à une crise d’asthme.

Comment soigner l'asthme ?

Maladie chronique souvent bénigne, l’asthme nécessite la plupart du temps un traitement régulier, et ce, même entre les crises. Les médicaments ne guérissent pas définitivement, mais réduisent l’inflammation et facilitent la respiration. Ils évitent l’évolution de la maladie vers une forme irréversible (conduisant à l’insuffisance respiratoire). Se prenant principalement par inhalation, ils sont à la fois un traitement de la crise (action rapide de courte durée) et de fond (action prolongée en prévention des crises). La voie inhalée occasionne le moins d’effets secondaires possible.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.