Les sifflements respiratoires ou sibilances

Concilio - Les sifflements respiratoires ou sibilances

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Les râles sont des bruits anormaux produits par la respiration et entendus à l’auscultation grâce au stéthoscope. Les sibilances, ou râles sibilants correspondent à un sifflement expiratoire, qui témoigne d’un rétrécissement ou d’une obstruction des bronches. Elles sont parfois perçues à distance du malade ou par le malade lui-même.

On distingue couramment plusieurs sortes de râles :

  • Les râles sibilants : sifflements expiratoires, de timbre aigu, perceptibles à l’expiration (asthme, BPCO), signes d’un rétrécissement, d’une obstruction des bronches
  • Les râles crépitants (fins, secs, rapides, comme l’ouverture d’un velcro) : bruits entendus à la fin de l’inspiration d’un individu atteint d’une maladie pulmonaire (pneumonie, fibrose)
  • Les râles sous-crépitants : bruits comparables aux râles crépitants, mais moins secs et audibles au moment de l’inspiration et plus rarement à l’expiration quand il existe une infection ou un œdème pulmonaire
  • Les râles bronchiques ou ronchus : signes d’une inflammation et d’un encombrement des bronches, de tonalité grave comparables à un ronflement, ils proviennent de l’accumulation de sécrétions dans les bronches, sont perçus à l’expiration et à l’inspiration

Causes

Les sibilances sont consécutives au passage de l’air dans des bronches rétrécies. L’asthme en est la cause la plus fréquente, suivi de la BPCO. Les sibilances sont parfois dues au rétrécissement des bronches par une inflammation (bronchite aiguë, bronchiolite, mucoviscidose).

Les râles peuvent également être d’origine émotionnelle. Dans ce cas, ils sont produits volontairement ou involontairement.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Traitement

C’est le traitement de la cause. S’il s’agit de l’asthme, les premières mesures à prendre sont l’élimination de tout contact avec l’allergène et la suppression des facteurs déclenchant les risques.

Un traitement inhalé par bronchodilatateur est généralement efficace. Un traitement anti-inflammatoire (cortisone) inhalé ou par voie générale peut s’avérer nécessaire.

S’asseoir dans une zone humide où l’air est chauffé peut soulager certains symptômes.

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.