Pauses respiratoires

Concilio - Pauses respiratoires

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, les maladies respiratoires sont responsables de 12% des décès et les infections respiratoires sont la première cause d’absentéisme chez les adultes jeunes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

La pause respiratoire, ou apnée, correspond à un arrêt temporaire involontaire du flux respiratoire. Ces pauses, courtes et peu fréquentes, sont habituelles lors du sommeil, et non pathologiques. Cependant, lorsque leur fréquence de survenue (> 5 / h de sommeil) ou leur durée (≥ 10 secondes) au cours du sommeil est anormalement élevée, on parle de syndrome d’apnées du sommeil.

Selon leur mécanisme, on distingue plusieurs types d’apnées :

  • L’apnée obstructive
  • L’apnée centrale
  • L’apnée mixte

Mécanismes

Il existe deux mécanismes à l’origine des pauses respiratoires :

  • Apnées centrales : par affection de la commande neurologique des centres respiratoires
    La respiration n’est pas commandée par la volonté, sauf à certains moments particuliers. Elle est régie par une structure neurologique à la base du cerveau (tronc cérébral) appelée centres respiratoires. Cette région va réagir à différents stimulus : taux sanguin en oxygène, en gaz carbonique, acidité (pH) du liquide céphalo-rachidien (entourant les méninges). En fonction de ces indices, les centres respiratoires modifient le rythme respiratoire pour permettre la correction et si possible la normalisation des valeurs.
    En cas d’atteinte des centres respiratoires, des apnées (dites alors « centrales ») peuvent apparaître, se traduisant également par des pauses respiratoires. Deux causes principales peuvent altérer la commande centrale respiratoire :

    • Toxicité médicamenteuse de substances telles que la morphine, la codéine, les somnifères, les anxiolytiques, altérant la sensibilité du centre respiratoire Le rythme respiratoire s’abaisse, parfois jusqu’au coma. Généralement liée à un surdosage médicamenteux, favorisé par l’âge, l’atteinte rénale ou hépatique, ou des associations médicamenteuses, cette situation dramatique peut s’observer en cas d’insuffisance respiratoire sous-jacente.
    • Atteinte directe du tronc cérébral liée à un accident vasculaire, un traumatisme, une tumeur.
  • Apnées obstructives
    Cause la plus fréquente des pauses respiratoires, l’obstruction des voies aériennes supérieures durant le sommeil (favorisée par le surpoids, liée à une baisse du tonus musculaire de la filière laryngée pendant le sommeil) interrompt le flux respiratoire pendant plusieurs secondes, jusqu’à un micro-éveil du dormeur qui redonne du tonus et rouvre le passage.
  • Apnées mixtes
    C’est la combinaison des deux types précédents.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Il est posé par un enregistrement du sommeil : polygraphie ou polysomnographie

Prise en charge

Selon leur mécanisme, les pauses respiratoires sont traitées de manière différente :

Voir aussi : Syndrome d’apnées du sommeil

879 pneumologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.