Douleurs lombaires ou lombalgie

Concilio - Douleurs lombaires ou lombalgie

Le saviez-vous ?

En France, 70% de la population souffre ou a souffert d’un mal de dos. La plupart en ignore souvent les causes et les risques, ce qui les empêche de trouver des moyens de prévenir ou de guérir leurs maux.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la lombalgie ?

Les douleurs lombaires ou lombalgies se manifestent au niveau des vertèbres lombaires, plus précisément au niveau de la dernière vertèbre à côte. Elles peuvent être ressenties jusqu’aux fesses et descendre jusqu’aux genoux.

Origines et facteurs de risque

Parmi les causes les plus fréquentes de la lombalgie, l’on retrouve :

Faisant suite à une usure précoce du cartilage, l’arthrose est susceptible d’affecter toutes les articulations. En atteignant les vertèbres lombaires, elle engendre un lumbago. C’est une affection lente et insidieuse.

Le disque intervertébral situé entre deux vertèbres a pour rôle d’amortir les chocs subis par la colonne vertébrale. La hernie discale constitue une saillie anormale localisée au niveau de ce disque. Elle est à l’origine des douleurs lombaires.

En ce qui concerne les facteurs de risque, l’on retrouve la sédentarité, le stress et le surpoids. Par ailleurs, les mouvements brusques ou de torsion ainsi que les mauvaises positions sont incriminés. Un mauvais sommier, un mauvais matelas ainsi que le port de talons hauts sont autant de facteurs favorables à l’apparition de lombalgies.

Devant une lombalgie, certaines affections gynécologiques, nerveuses ou intestinales ainsi que les coliques néphrétiques sont à exclure. Un avis médical reste nécessaire.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Les manifestations d’une lombalgie varient d’un sujet à un autre. Toutefois, les signes suivants sont généralement observés :

  • En présence d’une lésion musculaire, les douleurs lombaires peuvent survenir soudainement après un faux mouvement. Elles sont ressenties comme une contraction intense des muscles. Les symptômes sont les mêmes dans le cas d’une entorse des ligaments ou du déplacement des disques.

  • En cas de traumatisme musculaire, la douleur lombaire s’intensifie le matin, au réveil, pour s’apaiser au cours de la journée, notamment après des séances d’étirements.

  • En présence d’une hernie discale, Les douleurs générées par la hernie discale sont ressenties le long d’une jambe, voire des deux. Cette gêne est accentuée par l’éternuement, la toux ou l’effort.

La prise en charge

La prise en charge des douleurs lombaires repose sur la prescription de médicaments tels que :

  • les antalgiques périphériques : prescrits en cas de douleurs gênantes

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens à l’instar de l’aspirine ou de l’ibuprofène

  • les corticoïdes sous forme d’injections de cortisone

  • les antidépresseurs

Le traitement non médicamenteux inclut :

  • les relaxants musculaires

  • les méthodes orthopédiques comme les tractions mécaniques, les manipulations vertébrales ou les massages

  • la kinésithérapie

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.