Ténosynovite

Concilio - Ténosynovite

Le saviez-vous ?

Les pathologies rhumatismales abarticulaires, particulièrement les tendinites, sont localisées au niveau des articulations telles que le coude, l’épaule, la hanche, le genou, le poignet ou la cheville.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la ténosynovite ?

La ténosynovite est secondaire à l’usure de la paroi interne de la gaine synoviale entourant le tendon. En effet, en cas d’atteinte de la gaine synoviale, sa paroi interne présente une inflammation locale. Il existe différents types de ténosynovites selon la localisation :

  • La ténosynovite de la cheville

  • La ténosynovite bicipitale, au niveau de l’épaule

  • La ténosynovite des extenseurs, au niveau de la main ou des pieds

  • La ténosynovite des fléchisseurs, au niveau de la main ou des pieds

  • La ténosynovite de De Quervain, au niveau du poignet

Produite par les parois internes de la gaine synoviale, la synovie permet de lubrifier les articulations. Toutefois, ce processus peut être entravé en cas de micro-traumatismes : mouvements répétitifs, d’efforts soutenus, de vibrations ou encore de mauvaise posture. Par ailleurs, l’inflammation peut être entraînée par une infection bactérienne après une morsure ou une piqûre.

Symptômes

La ténosynovite se traduit par une douleur très précise au niveau du bord externe du poignet. Elle apparait de manière progressive au bout de quelques semaines, mais parfois brutalement et occasionne une gêne importante dans les mouvements du pouce. Le patient ressent alors une douleur vive et invalidante accompagnée d’irradiations douloureuses vers l’avant-bras.

Dans de rares cas, l’on rapporte une tuméfaction allongée engainant ces tendons au niveau du bord externe du poignet. En effet, la mobilisation du pouce vers l’annulaire occasionne une flexion palmaire et une inclinaison cubitale du poignet, ce qui réveille la douleur. Les examens à réaliser sont notamment la radiographie standard du poignet ainsi que l’échographie.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Traitements

Dans de rares cas, les guérisons sont spontanées. Lorsqu’elles persistent au bout de 6 à 18 mois, la douleur devient permanente et entrave toute activité professionnelle.

La prise en charge de la ténosynovite est d’abord médicale et conduit à la guérison dans 80% des cas. Elle inclut la mise au repos de l’articulation atteinte, c’est-à-dire l’arrêt des circonstances favorisantes, la prise d’anti-inflammatoires par voie orale et locale ainsi qu’un appareillage de repos la nuit. Dans sa forme sévère, des injections locales de corticoïdes peuvent se révèlent nécessaires.

L’intervention chirurgicale est prévue en dernier recours. Réalisée sous anesthésie, elle se pratique en ambulatoire. A l’inverse du traitement qui vise à diminuer la taille des tendons enflammés, elle a pour but d’augmenter la taille du calibre de la gaine. Dans l’exemple de la ténosynovite du poignet, elle consiste à effectuer une incision cutanée de 2 cm au bord externe du poignet. Cela permet d’atteindre les lésions. La coulisse ostéofibreuse à l’origine de la compression des tendons est ensuite ouverte afin d’extraire l’inflammation synoviale. À l’issue de cette opération, le médecin doit s’assurer que les tendons glissent correctement. Parfois, une pathologie persistante dissimule une anomalie anatomique. Par ailleurs, une attelle permet de garder le pouce dans une position adéquate pour une durée de 8 jours.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.