Facteurs de risque cardio vasculaire

Généralités

Un facteur de risque correspond à une condition liée à l’augmentation de l’incidence d’une maladie. En termes d’affection cardio-vasculaire, on retrouve les pathologies faisant suite à l’. Celles-ci regroupent les maladies coronariennes, vasculaires périphériques, les accidents vasculaires cérébraux ainsi que l’insuffisance cardiaque.

La recherche des facteurs de risque permet de déterminer les stratégies d’intervention adaptées. D’autre part, elle vise à repérer les sujets à risque d’événement cardio-vasculaire.

Quels sont les facteurs de risque cardio-vasculaires ?

  • Le surpoids et l’obésité

Le surpoids se traduit par un excès de poids par rapport à la taille. Dans le cas où l’écart devient important, on parle alors d’obésité. L’Indice de Masse Corporel (IMC) est un outil qui permet de mesurer le surpoids.

  • La sédentarité

La sédentarité correspond à une activité physique insuffisante ou pas d’activité physique. Elle est équivalente à une activité en dessous d’une demi-heure de marche par jour.

  • Le stress

Facteurs de risque liés à l’apparition de maladies cardio-vasculaires, le stress, la dépression légère, l’anxiété, le sentiment d’impuissance, d’isolement conduisent souvent à des maladies coronariennes. D’autre part, les problèmes affectifs constituent un effet nocif sur la santé du cœur et des artères.

  • La ménopause

Si grâce aux hormones, la femme est à l’abri des maladies cardio-vasculaires, à la ménopause, cet effet protecteur disparait. En effet, la ménopause est synonyme d’une hausse du taux de cholestérol, changement entravant la santé du cœur.

  • Le cholestérol

Molécule de la famille des lipides, le cholestérol se présente sous deux formes : le bon cholestérol et le mauvais cholestérol. Indispensable à l’organisme, cette graisse d’origine animale peut toutefois porter atteinte à la santé du cœur.

  • Les triglycérides

Les triglycérides constituent une source d’énergie pour les cellules stockées. Celles-ci se transforment en réserve de graisse dans les tissus adipeux. Toutefois, leur augmentation, notamment lorsqu’elles sont d’origine animale, est susceptible d’entrainer le diabète.

  • Le tabagisme ou le tabagisme associé à la pilule contraceptive

Facteur de risque majeur pour la santé cardiaque, et particulièrement chez les femmes lorsque celles-ci prennent la pilule, le tabac a tendance à entraver la capacité fonctionnelle respiratoire et à altérer les artères du cœur.

Le diabète se traduit par l’incapacité de l’organisme à maitriser l’augmentation de la glycémie, c’est-à-dire la quantité de sucre dans le sang. Il existe deux types de diabètes : le diabète de type 1 ou « insulinodépendant » et le diabète de type 2.

  • Les antécédents familiaux et les anomalies génétiques

Incontrôlables, les facteurs génétiques représentent des causes souvent injustes. Il s’agit d’hypercholestérolémie familiale, c’est-à-dire lorsque plusieurs membres de la famille présentent des taux élevés de cholestérol sanguin.