Facteurs de risques cardio-vasculaires : quels sont-ils ?

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu'est-ce qu'un facteur de risque ?

L’OMS définit le facteur de risque comme étant « tout attribut, caractéristique ou exposition d’un sujet qui augmente la probabilité de développer une maladie ».6

En termes d’affection cardio-vasculaire, on retrouve les pathologies faisant suite à l’athérosclérose. Celles-ci regroupent les maladies coronariennes, vasculaires périphériques, les accidents vasculaires cérébraux ainsi que l’insuffisance cardiaque.

La recherche des facteurs de risque permet de déterminer les stratégies d’intervention adaptées. D’autre part, elle vise à repérer les sujets à risque d’événement cardio-vasculaire.

D’autre part, les facteurs de risque ne s’additionnent pas, ils se potentialisent, c’est-à-dire qu’ils s’aggravent l’un l’autre. Ainsi, l’association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé de maladie cardio-vasculaire.11

Les facteurs de risque cardio-vasculaires non modifiables

L’âge et le sexe

La probabilité d’avoir un accident cardiovasculaire ou cardiaque augmente nettement après 50 ans chez l’homme et après 60 ans chez la femme.

En effet, jusqu’à la ménopause, les femmes  sont mieux protégées que les hommes face aux maladies cardiovasculaires.  Les hormones (œstrogènes et progestérone) représentent un facteur protecteur. Cependant après 60 ans, une femme a la même probabilité qu’un homme de développer une maladie cardiovasculaire.7

Les antécédents familiaux et les anomalies génétiques

L’hérédité constitue un facteur de risque cardio-vasculaire considérable dans la mesure où un membre de la famille proche a présenté une maladie cardio-vasculaire à un age précoce :

  • AVC d’un parent proche avant 45 ans
  • Infarctus du myocarde chez le père ou le frère avant 55 ans et chez la mère ou la soeur avant 65 ans.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Liens utiles

Les facteurs de risque modifiables

Le tabagisme

Facteur de risque majeur pour la santé cardiaque, et particulièrement chez les femmes lorsque celles-ci prennent la pilule, le tabagisme a tendance à entraver la capacité fonctionnelle respiratoire et à altérer les artères du cœur. Le tabagisme chronique augmente le risque d’infarctus du myocarde par 3. Même en faible quantité le risque du tabac est présent. En effet par comparaison aux non-fumeurs, les personnes qui fument 1 à 4 cigarettes par jour ont un taux de mortalité 1,5 fois plus élevé.5

Le surpoids et l’obésité

Le surpoids se traduit par un excès de poids par rapport à la taille. Dans le cas où l’écart devient important, on parle alors d’obésité. L’Indice de Masse Corporel (IMC) est un outil qui permet de mesurer le surpoids. Il se calcule en divisant le carré le poids en kilos par le carré de la taille en mètres.Chez les adultes, un individu est considéré en surpoids lorsque son indice de masse corporelle est compris entre 25 et 30, bien qu’il ne s’agisse pas d’un indicateur fiable de la répartition des graisses chez tous les individus. Au-delà d’un IMC de 30, la personne est considérée comme obèse.9

Diabète

L’atteinte cardio vasculaire au cours du diabète est due à dégradation de la circulation sanguine engendrée par un mécanisme inflammatoire favorisant la formation de l’athérosclérose.

Le diabète se traduit par l’incapacité de l’organisme à maîtriser l’augmentation de la glycémie, c’est-à-dire la quantité de sucre dans le sang. Il existe deux types de diabètes : le diabète de type 1 ou de type 2. Le diabète de type 1 correspond à une réaction auto-immune qui détruit partiellement ou entièrement les cellules bêta du pancréas et provoque un déficit partiel ou total d’insuline ce qui entraîne une hyperglycémie chronique.

Le diabète de type 2 provoque, comme pour le diabète de type 1, une hyperglycémie chronique, mais survient généralement chez les adultes avançant en âge, et touche davantage les personnes en surpoids ou obèses.

Le diabète est apparu, au cours des dernières décennies, comme l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.2

D’autre part le diabète peut engendrer une insuffisance rénale chronique, qui représente elle même un facteur de risque cardio-vasculaire.10

Le cholestérol

Molécule de la famille des lipides, le cholestérol, indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, se présente sous deux formes : le bon cholestérol (HDL) et le mauvais cholestérol (LDL). En excès, cette graisse d’origine animale peut toutefois porter atteinte à la santé du cœur et des artères.

Les triglycérides

Les triglycérides (de la famille des lipides) constituent une source d’énergie pour les cellules stockées. Celles-ci se transforment en réserve de graisse dans les tissus adipeux. Toutefois, leur augmentation, notamment lorsqu’elles sont d’origine animale, est susceptible d’entraîner le diabète.

La sédentarité

La sédentarité correspond à une activité physique insuffisante ou absente. Selon les critères de l’OMS, elle est définie comme étant une activité inférieure à une demi-heure de marche par jour. Les études ont démontré que plus d’un quart des adultes dans le monde eétait sédentaire et que le niveau d’activité physique ne s’était pas amélioré.3

Le stress

Le stress est lié à l’apparition de maladies cardio-vasculaires,. En effet, il entraîne une surproduction de globules blancs participant à la formation de la plaque d’athérome.4

Pilule contraceptive

Des études ont démontré qu’il y avait une augmentation significative du risque d’embolie pulmonaire voire d’infarctus ou d’AVC dus à la pilule contraceptive.8
L’utilisation d’une contraception orale combinée (oestrogène + progéstérones) associée à un dosage élevé de l’oestrogène représente un facteur de risque de maladies thromboliques et cardio-vasculaires.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes – Fédération Française de Cardiologie – 25/07/2019
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  2. Impact pronostique du diabète dans les pathologies cardiovasculaires – Pr Christophe Bauters – 01/2018
    https://www.sfcardio.fr/sites/default/files/pdf/Actualites/jesfc_bauters.pdf
  3. La sédentarité, un fléau mondial aux conséquences graves pour notre cœur –  Fondation Recherche Cardio-Vasculaire – 11/2018
    http://www.fondation-recherche-cardio-vasculaire.org/la-sedentarite-un-fleau-mondial-aux-consequences-graves-pour-notre-coeur/
  4. Le stress, facteur majeur de risque cardio-vasculaire – Fédération Française de Cardiologie – 20/09/2018
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Presse/le-stress-facteur-majeur-de-risque-cardio-vasculaire
  5. Dépistage du tabagisme et prévention des maladies liées au tabac – HAS – 01/2015.
    https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2016-06/referentiel_tabac.pdf
  6. Facteurs de risque – Site de l’OMS – 23/02/2012
    https://www.who.int/topics/risk_factors/fr/
  7. Le risque cardiovasculaire et ses facteurs – Ameli.fr – 20/03/2019
    https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/risque-cardiovasculaire/definition-facteurs-favorisants
  8. BMJ 2016353   – 10/05/2016
    https://doi.org/10.1136/bmj.i2002
  9. Surpoids et obésité – Organisation mondiale de la santé (OMS) – février 2016
    https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight
  10. Risque cardiovasculaire dans l’insuffisance rénale chronique – Revue Médicale Suisse – 2003
    https://www.revmed.ch/RMS/2003/RMS-2427/22836
  11. Les facteurs de risque cardio-vasculaires – Fédération Française de Cardiologie – 25/02/2019
    https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Reduire-le-risque-cardio-vasculaire/les-facteurs-de-risque-cardio-vasculaires
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio