Anémie : diminution du taux d'hémoglobine dans le sang

Concilio - Anémie : diminution du taux d'hémoglobine dans le sang

Le saviez-vous ?

La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de santé.

Qu'est-ce que l'anémie ?

L’anémie se définit par une diminution du taux d’hémoglobine dans le sang. Elle est diagnostiquée par la réalisation d’une numération formule sanguine, examen effectué sur une prise de sang.

Manifestations cliniques

La symptomatologie de l’anémie varie selon l’ampleur de l’affection ainsi que de la vitesse de son installation chez le patient.

  • Pâleur au niveau de la surface cutanée et des muqueuses tapissant l’intérieur des paupières.
  • Dyspnée, soit des difficultés respiratoires marquées par un essoufflement lors des efforts physiques
  • Tachycardie, ce qui correspond à l’accélération du rythme cardiaque.
  • Fatigue écrasante
  • Céphalées, étourdissements, bourdonnements d’oreilles

Lorsque l’anémie est sévère, le malade peut être sujet à une perte d’appétit, des vomissements, ainsi qu’un phénomène d’impuissance chez l’homme et d’aménorrhée chez la femme (ce qui correspond à un arrêt des menstruations). Parfois, une fièvre modérée est notée chez les patients.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les différents types d’anémies

L’analyse sanguine permet de catégoriser le type d’anémie dont souffre le malade. Le bilan établi via un examen hématologique appelé l’hémogramme (ou encore la numération de la formule sanguine) donne les indications quantitative et qualitative des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes présents dans le sang du patient. L’anémie peut être associée dans certains cas à une baisse des plaquettes ou des globules blancs.

Les anémies sont classées en fonction de la taille et de la couleur des globules rouges :

  • L’anémie normochrome et normocytaire correspond à une baisse du nombre de globules rouges avec une taille normale et affichant une coloration habituelle. Elle correspond généralement à des saignements aigus.
  • L’anémie hypochrome décrit des globules affichant une couleur claire. Elle est généralement associée aux anémies microcytaires, caractérisées par des globules de taille réduite. La cause principale est une carence en fer ou le syndrome inflammatoire.
  • Les anémies macrocytaires ou mégaloblastiques se manifestent par la présence de globules rouges de taille anormalement supérieure. Elles sont généralement secondaires à une carence vitaminique (B9/B12) ou une intoxication alcoolique.
  • Quant aux anémies hémolytiques, elles correspondent à la destruction de globules rouges (Ex : paludisme).

Classement des types d'anémies par l'origine

Les anémies peuvent également être classées par leur origine : centrale (défaut de production des globules rouges dans la moelle osseuse) ou périphériques (perte ou destruction des globules rouges)

  1. Les anémies centrales résultent d’une production insuffisante de globules rouges ainsi que de l’hémoglobine au sein de la moelle osseuse. Les troubles associés à cette condition sont la carence en fer, en vitamine B12 ou B9, une insuffisance de production de l’EPO (ou érythropoïétine, une hormone secrétée par les reins), un syndrome inflammatoire ou encore une anomalie de la moelle épinière (leucémies / dysmyélopoïèse / cancer…). Certains traitements peuvent également être en cause (chimiothérapie / antibiotiques…)
  2. Les anémies périphériques apparaissent lorsqu’une perte de globules rouges est détectée malgré le bon fonctionnement de la moelle épinière. Les causes les plus courantes de cette pathologie sont l’hémorragie ou la ménorragie chez certaines femmes ainsi que les pathologies auto-immunes telles que l’anémie hémolytique, les maladies génétiques comme la drépanocytose et la thalassémie (une maladie héréditaire).

Traitement

Le traitement de l’anémie dépend de sa cause. Selon les cas, il peut être proposé :

  • Une supplémentation en fer (par voie orale ou voie veineuse) ou en vitamine.
  • Un traitement par érythropoïétine (EPO).
  • Une transfusion de culot de globule rouge

Plus de 18 000 médecins recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.