Coloscopie virtuelle : pour un diagnostic précoce du cancer

Concilio - Coloscopie virtuelle : pour un diagnostic précoce du cancer

Le saviez-vous ?

Le check-up médical ou bilan santé est sûrement le meilleur moyen pour faire un point complet sur votre état de santé et permettre un dépistage précoce.

Concilio vous donne accès au meilleur de la prévention pour vous et vos proches, en sélectionnant pour vous les meilleurs centres de soins partout dans le monde.

Qu'est-ce qu'une coloscopie virtuelle ?

Le terme « coloscopie virtuelle » désigne une technique utilisée pour rechercher, à l’aide d’un scanner, des lésions coliques précancéreuses chez des individus asymptomatiques. Les résultats de l’examen par tomodensitométrie permettent de reconstituer des images 2D (de type coupes axiales) ou des images 3D (l’image virtuelle) du côlon. Des logiciels dédiés permettent ensuite d’explorer cette image 3D de l’organe et de rechercher les éventuelles lésions coliques, d’où l’appellation « coloscopie virtuelle ». Dans la pratique, cet examen requiert le plus souvent une analyse croisée des reconstructions 2D et 3D du côlon pour obtenir des interprétations valides.

Cette technique est parfois appelée colo-scanner lorsqu’elle est utilisée sur un patient présentant des symptômes caractéristiques d’une tumeur colique. En effet, dès l’apparition des premiers signes de l’anomalie, les conditions d’observation et les contraintes ne sont plus les mêmes.

Préparation et principe

Réalisée dans le cadre d’un check up, la coloscopie virtuelle requiert une préparation du côlon pour éviter de confondre les résidus fécaux avec des polypes. Ils doivent ainsi être éliminés avec soin. L’examen nécessite par ailleurs une distension du côlon. De ce fait, au début de l’opération, le médecin devra insuffler de l’air ou du CO2 dans le conduit via une sonde rectale.

Si les anses coliques ne sont pas dilatées de cette manière, la paroi intestinale peut présenter de faux épaississements et conduire à de faux diagnostics de cancer. De plus, des plis normaux du côlon (haustrations) pourraient être considérés comme des polypes et certaines anomalies pourraient être indétectables. En dehors de cette préparation obligatoire (nettoyage + distension du côlon), la coloscopie virtuelle est juste un examen au scanner ou par tomodensitométrie.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

Nous avons sélectionné plusieurs centres de santé partenaires réputés et dotés des technologies d’imagerie les plus récentes :
Scanner thoracique, échographie rénale, échographie thyroïdienne, panoramique dentaire… Vous aurez accès à un examen d’imagerie complet dans un centre à la pointe de la technologie.


Déroulement de l’examen

La première phase de la préparation est celle d’une coloscopie classique. Elle consiste en une administration de laxatifs et de marqueurs de substance fécale au patient. L’opération varie toutefois en fonction des symptômes du patient. La seconde phase implique la distension du côlon par de l’air ou du CO2 à travers une sonde, via la voie rectale. Le volume de gaz nécessaire peut varier d’un patient à un autre. En général, moins de 2 litres suffisent. Une coupe tomodensitométrique permet d’évaluer le niveau de la distension colique et d’insuffler plus de gaz si nécessaire.

Une fois le côlon correctement distendu, le patient doit être couché sur le dos pour obtenir les premières images. La sonde est ensuite retirée. Il faut toutefois prévoir un surplus de gaz pour compenser les éventuelles pertes. La seconde acquisition d’images est réalisée avec le patient couché sur le ventre. Si le sujet ne supporte pas cette position, un cliché en décubitus latéral gauche reste envisageable.

En raison de la gravité, les matières et les liquides à l’intérieur du côlon se déplacent. Ainsi, le changement de position du patient permet de mieux visualiser toutes les surfaces de l’organe grâce aux mouvements de l’air, des solides et des liquides présents dans les anses intestinales. L’opération dure près de 20 minutes et s’avère moins invasive qu’une coloscopie classique (optique).

Concilio : le N°1 européen de l’accompagnement santé complet pour particuliers et entreprises.