Aponévrotomie de décharge : le traitement d’une aponévrose

Concilio - Aponévrotomie de décharge : le traitement d’une aponévrose

Le saviez-vous ?

En France, plus d’un million de personnes ont déjà eu recours à la chirurgie plastique.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie plastique.

Qu'est qu'un syndrome de loges ?

Le syndrome de loges se caractérise par l’augmentation de la pression exercée sur une loge musculaire. Le syndrome des loges se traduit par une souffrance à la fois nerveuse et musculaire, dont la gravité est variable. Généralement rencontré au niveau des membres inférieurs du corps (jambes), il peut se manifester dans d’autres parties comme les avant-bras.

Cette pathologie rare survient fréquemment chez les sportifs de haut niveau ou réguliers. Dans ce cas, la loge principalement atteinte est localisée dans la zone antéro-externe des jambes (en avant et à l’extérieur). Elle peut être causée par un effort physique important ou violent ou un traumatisme musculaire.

Définition de l’aponévrotomie

Ce geste chirurgical consiste à sectionner une membrane de consistance fibreuse aussi connue comme une aponévrose ou un fascia. Celle-ci enveloppe et sépare les muscles les uns des autres. Dans certains cas, l’aponévrose engaine un muscle ou un groupe de muscles et les sépare des organes voisins. Interdisant la circulation sanguine, ce trouble risque de provoquer des lésions graves (ischémie) et même de détruire les muscles atteints. Occasionnant une gêne fonctionnelle à l’effort, cette pathologie pénalise les sportifs et les jeunes. Certaines activités comme les sports d’endurance, le roller ou l’athlétisme deviennent plus compliquées.

Le fascia ou l’aponévrose peuvent aussi s’enflammer et entraîner une fasciite ou aponévrosite. Une aponévrotomie est alors requise pour alléger la pression s’exerçant sur le muscle tendu par des hématomes ou un œdème. Cette intervention chirurgicale permet aux muscles de reprendre leur forme normale. Une aponévrotomie est également réalise en cas de rétraction d’une aponévrose responsable d’une position anormale de la paume de la main ou du tibia, par exemple.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


La technique médicale

Dans le syndrome des loges, l’aponévrotomie consiste à ouvrir les aponévroses afin de les libérer. Le traitement consiste en une décompression sous-cutanée des muscles concernés. Deux incisions cutanées d’environ 5 cm sont ordinairement pratiquées au niveau des loges atteintes en faisant attention d’éviter les nerfs musculo-cutanés.

Cette intervention diminue les risques du syndrome canalaire, du syndrome de l’artère poplitée, de tendinopathie, de périostite ou de fracture de fatigue.

Quelles sont les suites opératoires ?

Dans le cas d’une aponévrotomie suite à un syndrome des loges des membres inférieurs, le séjour hospitalier postopératoire dure en moyenne 2 jours. Les patients présentent souvent une sensation de déséquilibre arrière qui ne dure pas plus de 15 jours après la reprise de la marche.

Les résultats de cette opération sont particulièrement fiables. La reprise des activités sportives avec une indolence quasi complète ou complète, ainsi qu’un retour aux performances initiales est la règle dans les deux mois suivant l’intervention.

446 chirurgiens plastiques recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.