Syndrome du canal carpien : compression du nerf médian

Rhumatologie - Canal carpien - Concilio

Le saviez-vous ?

Le syndrome du canal carpien est fréquent. Chaque année, en France, un peu plus de 130 000 personnes sont opérées pour ce syndrome.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que le syndrome du canal carpien ?

Une personne souffrant du syndrome du canal carpien ressent des engourdissements et des fourmillements au niveau de ses doigts. Ces signes peuvent prendre de l’ampleur et mener à une perte de la force musculaire du poignet ou de la main touchés. Le syndrome du canal carpien est dû à une compression du nerf médian qui est à l’origine de la sensibilité des pulpes du pouce, de l’index et du majeur. Lorsque le canal carpien, un ligament entourant le nerf carpien, grossit à cause de l’arthrose ou d’une fracture ou de l’épaississement de la synoviale, le nerf est compressé, ce qui ralentit et perturbe les messages envoyés par le cerveau à la main, d’où les sensations d’engourdissements et de pertes de contrôle musculaire.

Le syndrome du canal carpien est une maladie assez commune affectant plus de femmes que d’hommes. Il apparaît généralement vers la cinquantaine. Les premières manifestations de la compression du canal carpien sont légères et passagères, mais elles s’intensifient au fil des années.

Causes

Il existe plusieurs facteurs à l’apparition du syndrome du canal carpien. Le plus souvent, ce sont les travailleurs qui en souffrent. Cette maladie peut être provoquée par :

  • Des mouvements répétés du poignet et de l’avant-bras sur de longues périodes

  • Des mouvements nécessitant beaucoup de force dans les mains

  • Des positions contraignantes pour la main

  • L’utilisation d’outils vibrants

  • Les oedèmes se produisant durant la grossesse

  • Des maladies qui épaississent les tendons comme l’hyperthyroïdie, la polyarthrite rhumatoïde, l’amylose ou le diabète

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Traitement

Le traitement de la compression du nerf médian dépend de la gravité des symptômes. Les manifestations les plus légères peuvent être traitées grâce à une attelle nocturne. Si les symptômes sont plus intenses, le recours à une infiltration de corticoïdes de type Altim® est préconisé. Ces médicaments permettent de dégonfler le canal carpien. Ce traitement diminue la synovite et allège les douleurs. Néanmoins, les douleurs peuvent revenir après quelques mois.

Dans les cas les plus graves, le recours à la chirurgie est nécessaire. Elle permet de décompresser définitivement le canal carpien, ce qui libère le nerf médian. L’opération chirurgicale peut se faire par anesthésie locale du membre supérieur et ne nécessite pas le plus souvent de passer une nuit à l’hôpital.

Risques

Une opération chirurgicale pour remédier au syndrome du canal carpien n’est pas sans risques. La section du ligament annulaire est à envisager dans certains cas. Des problèmes liés à des plaies vasculaires par section de l’arcade palmaire ou des blessures sur les nerfs médian ou ulnaire sont également possibles.

156 spécialistes en rhumatologie recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.