Ptôse mammaire : l’affaissement de la poitrine

Concilio - Ptôse mammaire : l’affaissement de la poitrine

Le saviez-vous ?

La pose de prothèses mammaires est l’une des interventions la plus pratiquée dans le monde, avec près d’1,8 millions de procédures en 2013 (source ISAPS).

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de chirurgie plastique.

Qu’est-ce que la ptôse mammaire ?

Grossesse ou prise de poids, la poitrine peut subir des modifications morphologiques. Mal vécue au quotidien, la ptôse mammaire se définit comme le déroulement ou la chute des seins. Cet affaissement est dû à un glissement de la glande mammaire et la distension anormale des tissus qui les enveloppent.

Généralement d’origine naturelle, la ptôse mammaire peut aussi apparaître suite à un amaigrissement important. Il est également possible qu’elle survienne quand le volume de la poitrine diminue drastiquement suite à une grossesse avec allaitement. Cette variation anatomique se traduit alors par des seins très bas. Il se peut qu’elle soit accompagnée d’une hypoplasie ou hypertrophie mammaire.

Comment se corrige la ptôse mammaire ?

Muscler le thorax n’est pas vraiment efficace pour corriger la ptôse mammaire. Le seul recours envisageable reste la chirurgie plastique. Le but d’une telle intervention est de remodeler les seins pour un aspect esthétique et en symbiose avec la silhouette de la patiente.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les principes de l’intervention

Pour cela, le professionnel déplace le mamelon et l’aréole jugés trop bas et concentre la glande mammaire pour un résultat harmonieux en matière de forme et de volume. Lors de l’intervention, le chirurgien enlève l’excédent de peau pour raffermir et donner une seconde jeunesse au sein.

Les cicatrices résultant de l’opération varient selon l’ampleur de la ptôse mammaire à corriger. Celles-ci prennent généralement la forme d’un T inversé, mais il existe d’autres variantes :

  • si la ptôse est minime : seule une incision autour de l’aréole est nécessaire
  • si la ptôse est modérée : il est possible de n’avoir qu’une cicatrice verticale
  • si la ptôse est importante : les incisions se font horizontalement sous le sillon mammaire, verticalement au sillon sous-mammaire et autour de l’aréole

Dans les cas d’hypoplasie ou d’hypertrophie mammaire, le chirurgien peut profiter de l’intervention pour corriger les malformations dans le même temps. En proposant une prothèse mammaire, l’incision sera limitée à la zone pré-aréolaire.

Quels sont les risques de l’opération ?

Toute intervention chirurgicale comprend des risques, notamment liés à l’anesthésie. Il est primordial de choisir un chirurgien compétent et qualifié. Ce lifting mammaire n’empêche pas l’allaitement et n’accroît pas le risque de cancer du sein.

Les résultats sont réellement visibles environ 12 mois après l’intervention. Les cicatrices pouvant évoluer de manière imprévisible, il est important de surveiller leur aspect. Il est également possible qu’il reste une légère asymétrie de la poitrine. Il est recommandé d’attendre au minimum 2 ans avant d’envisager une nouvelle correction.

Enfin, le sein évolue normalement suivant les changements hormonaux et les variations de poids.

446 chirurgiens plastiques recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.